PAS VU , PAS PRIS

Publié le

Hier soir, réunion d'élus sur la propreté. Une fois encore chacun a déploré l'incivisme de beaucoup de nos concitoyens qui ne ramassent pas les déjections de leur toutou.Moment de pessimisme,donc.
Certainement adepte du " positivons !" et pour prouver que nous étions quand même sur le bon chemin , notre collègue Jean Jacques Briffaut nous a raconté cette scène véridique.
L'autre jour,une dame âgée promenait Médor dans Lambersart.Rien à dire,le bichon était bien tenu en laisse. C'était même une scène attendrissante.
Médor, hélàs,se laissa aller à quelque incivilité sur le trottoir cédant à un besoin très naturel. Beaucoup auraient feint de ne pas voir et auraient poursuivi leur route la tête haute.
Mais la respectable dame aux cheveux blancs s'arrêta,sortit de son sac un fin mouchoir de papier et ramassa avec délicatesse " la carte de visite" de son compagnon.
Quel bel exemple, Madame ! A votre âge, avoir encore autant de savoir-vivre témoigne d'une éducation remarquable.Tous les propriétaires de chiens ne sont donc pas des souillons et des pollueurs
.On aura un jour une ville propre se plaisait à espérer Jean Jacques Briffaut tout ému ... jusqu'à ce qu'il vit l'honorable dame tourner la tête à droite et à gauche et d'un geste sûr et rapide " balancer" le mouchoir blanc et son contenu par dessus la haie du jardin qui bordait le trottoir ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article