VOTRE BONUS

Publié le

Avant que vous ne le reclamiez,je vous propose le bonus des "Sept Coquillards".Inutile donc de signer et d'envoyer une pétition.Pour vous,je suis allé interviewer l'auteur que j'ai trouvé en train de siroter un jus d'orange non pressé.Comme il se doit je lui ai posé sept questions:

Question :(banale et inévitable) Qu'est-ce -qui vous a incité à écrire ces textes ?

Réponse : Deux raisons.J'ai voulu en savoir davantage sur les 7 villes du Nord qui avaient des coquilles sur leur blason et par conséquent comprendre pourquoi nous en avions à Lambersart Les historiens ne nous donnent aucun certitude la dessus, alors j'ai cherché.

 Question: Pensez-vous avoir apporté une contribution essentielle à l'Histoire ?
Réponse. Certainement. Tout d'abord en faisant vivre de l'intérieur une croisade et en apportant des éléments sur la vie au Moyen-Age:les joutes,les tournois,l'insécurité sur les chemins.,la gastronomie...Souvenez vous du menu grand-gousier servi à l'auberge par exemple.
Mais j'ai aussi donné l'explication des 12 coquilles du blason de Lambersart. Vous savez maintenant que nos coquilles ont été gagnées au jeu d'osselets,jeu très répandu parmi les croisés en Tunisie car vous n'ignorez pas qu'à l'origine les osselets sont des petits os di moutons. Et di moutons,il y en là-bas.
Vous me direz que La Gorgue en a eu plus que Lambersart. C'est vrai mais il y a une forte présomption de dopage.La preuve c'est qu'Eudes n'a pas voulu pisser dans le cruchon.

Question: vos analyses historiques risquent quand même d'être contestées. L'appellation "Mont Garin" par exemple dont vous dîtes que  "Mont" 'est une abréviation de "maison par disparition de 3 lettres. A "mon Garin"  voulant dire ,d'après vous,"à la maison de Garin" .  Soit .Mais que faites-vous du  "t" ?
Réponse: C'est un mauvais procès .Le "t" a été ajouté bien après le Moyen-Age par un fermier alpiniste prétentieux et en manque qui voulait mettre son tas de fumier à la hauteur du Mont-Cassel.C'est une imposture.!

 Question: J'ai relevé à plusieurs reprises des considérations à caractère sexuel.L'anecdote du "Pont aux nonnes", entre autres....
 Réponse : C'est vrai que le texte a été écrit en été à une période où...Bon, mais y-a-t-il des récits de coucheries ? non,alors . Et vous oubliez la délicatesse et la pureté des sentiments exprimés par la comtesse Jeanne de Flandres. Aller se faire enterrer comme elle dans un couvent, c'est quand même pas du sexe,ça !.

 Question : Plus inquiétants sont les portraits aux relents xénophobes que vous dressez. . Ne craignez-vous pas une lettre de protestation des "Amitiés Internationales"?  Cunégonde de Viersen, la milady de Southborough ne sont pas présentées de manière flatteuse,reconnaissez  le...
Réponse : Il y en a pour tout le monde. Clovis,qui porte le nom d'un roi des Francs,ne l'oubliez pas, n'est-il pas lui présenté comme un demeuré ? Et les Lambersartois dont le roi lui-même suggère que ce sont  en majorité des glands, n'est-ce-pas dérangeant "quelque part" comme on dit ?   Et si vous lisez bien le texte vous vous apercevrez que celui qui apparaît comme le plus intelligent, c'est un Belge de Middelkerke. C'était génial,l'idée des" poissons" qui ont eu un effet "boeuf" !! ,non ?
J'ajoute, vraiment entre nous,que pour moi c'est l'Anglaise qui a eu la reflexion la plus profonde quand elle a dit :"Je vais proposer qu'on mette une fève dans le pudding de notre Queen" !   Vous imaginez la scène ?   N'atteint-on pas là le sublime ?

Question : Dans quelle catégorie littéraire classeriez-vous votre oeuvre ?
 Réponse : Incontestablement dans le" pipole"car le public accroche à la modernité du récit. Trouvez-vous beaucoup de textes médiévaux où se côtoient de manière aussi raffinée la huitième croisade , les fricandelles, les olympiades, les vieilles charrues, le G.P.S. et les Omega3 ?

Dernière question: Je suppose que vous avez des projets ?
Réponse :- Oui,je vais continuer à aider dans leurs recherches les historiens locaux.Je pense qu'ils apprécient ma collaboration. Peut-être m'arrêterai-je un jour sur un sujet passionnant : la municipe  de Lambersart au temps des Gallo-Romains; l'ancêtre de notre conseil municipal . Les fables de La Fontaine revues et corrigées à la sauce municipale doivent aussi être pleines de promesses. On verra ça l'été prochain..............

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article