GUEULES CHARGEES

Publié le

Avant de vous conter l'histoire des Sept Coquillards,je souhaite revenir sur notre blason. Sans doute serez-vous de mon avis pour dire que nous n'avons pas à en rougir.En tout cas, c'est un des plus beaux que je connaisse                                                             Je vous propose même d'en faire un jeu de société pour les jours d'été maussades : essayez donc de le décrire sans faire de dessin,bien sûr. Vous verrez que ce n'est pas facile.
 Je vous donne donc la réponse officielle : "hermines à trois bandes de gueules, chargées de 12 coquilles d'or posées 3,6 et 3 dans le sens des bandes".
Vous avez compris ? Ce n"est pas très explicite,c'est vrai.... Hermines ? ...bandes de gueules ?... et "chargées" en plus ! et quoi encore ?
Ne nous fâchons pas.
 Je me suis plongé dans l'héraldique, la science des armoiries pour apprendre que celles ci étaient nées au Moyen-Age de la nécessité pour les chevaliers , rendus méconnaissables par leur équipement guerrier,de se créer des signes de reconnaissance à distance. Utiles en particulier sur les champs de batailles ! Quelquefois qu'ils cogneraient sur leurs copains 
 Ainsi sont nées des règles strictes de blasonnement.
Les couleurs d'abord étaient essentielles : or et argent bien sûr et 7 autres couleurs: les gueules (rouge comme l'intérieur d'une gueule ?); l'azur(bleu) ; sable (noir !?)  ;sinople (vert)  ;pourpre (violet)  ;orangé (orange) tenné (marron).
 Au Moyen-Age ces couleurs correspondaient aussi à des valeurs sentimentales ou morales. Le rouge, c'était l'Amour !!! Ah ces Lambersartois !!!!
Parfois le fond du blason était tapissé de "fourrures" : l'hermine (mouchetures de " sable" sur un fond d'argent) ou le vair, en rappel de ces bestioles dont les seigneurs s'accrochaient les queues sur leur manteau.Brr...des goûts et des couleurs,ça ne se discute pas.,mais quand même..
 
Alors, comment lire nos armoiries ?

On commence toujours par le fond ( qui s'appelle un champ ) puis on lit les pièces qui le "chargent".
Pour notre blason on dira donc ;
"(champ) d' HERMINES à TROIS BANDES DE GUEULES (3 bandes rouges)  CHARGEES DE 12 COQUILLES  D'OR  POSEES  3, 6 , 3 DANS LE SENS DES BANDES. (Effectivement les coquilles auraient pu être  "posées" verticalement )

 

Avez-vous tout compris gentes dames et gentils damoiseaux  ?   Bravo.
Vous voilà maintenant prêts à lire bientôt la saga des "7 Coquillards".
 En attendant, je vous invite à boire une bonne chope de cervoise


                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Paul LESCALLIEZ 04/08/2008 10:10

Voici le site de Gérard Heurtier que je n'avais pas mis dans mon texte !!http:///www.saint-jacques.info/dechiffrer/blasons.htmlAvec mes excuses  Paul

14/08/2008 09:38


Merci pour ces précisions


Paul LESCALLIEZ 04/08/2008 10:02

Un monsieur Gérard HEURTIER s'intéresse aux communes qui comptent des coquilles dans leurs blasons. Je vous invite  à voir son site (si ce n'est déjà fait !).Dans sa liste des communes comptant des coquilles ( j'en ai compté 45 ) je n'ai pas vu Lambersart, pourtant la plus belle !! Grrrr ....Voir aussi  http://www.saint-jacques.info/coquille.html.A bientôt pour la passionnante histoire des Sept Coquillards !!Paul Lescalliez

bernard surey 03/08/2008 18:35

Bravo ! C'est la première fois qu'on m'explique clairement les blasons. Pourquoi ce blason n'est-il pas sur le site de la mairie de Lambersart.  B.S.