JETS D'ACIDE ET BICYCLETTE:DES REACTIONS D'ADULTES FAUTIVES

Publié le par YVON COUSIN

Ce qui vient de se passer à Roubaix,au collège Sévigné,réputé pour ses violences est désespérant et fait écho à une lettre que je viens de recevoir du père d'un collégien lambersartois.

A Roubaix: Des voyous empoisonnent l'école tous les jours;des boules de neige on est passé aux bouteilles d'acide lancées sur le personnel. Les enseignants qui ont peur font valoir leur droit de retrait. La police intervient à leur demande,interpelle et menotte,en classe,les auteurs.Et l'on parle aussitôt de traumatisme des élèves,et les belles âmes condamnent l'intrusion et la violence policières.
Questions:

1* Les élèves ne sont ils pas plutôt "traumatisés" par la violence quotidienne dans et autour de leur établissement ? Violence que les adultes responsables n'arrivent pas à endiguer.

                2*S'agit-il d'un traumatisme ou plus simplement d'une émotion ?Les victimes sont-elles taumatisées quand on arrête leurs bourreaux ?

                3* La répression n'est -elle-pas aussi un acte de prévention ?Quand on a épuisé de nombreuses formes de dialogue,ne faut-il pas savoir sanctionner ?

                 4* La sanction immédiate n'a t elle pas aussi quelques vertus éducatives ?

                  5*N'est il pas indécent,et anti-éducatif,de lyncher(virtuellement) le chef d'établissement (qui aurait "mal réagi") et les policiers (ces "cow-boys")tandis qu'on oublie presque la responsabilité criminelle des lanceurs d'acide ?

Sur chacun de ces points,le laxisme,l'incurie et le manque de lucidité de certains adultes est du point de vue éducatif,dramatique.

A Lambersart:A plusieurs reprises dans les Conseils de quartiers,on nous a signalé que nombre de collégiens roulaient sur des bicyclettes mal éclairées ou en mauvais état.J'ai demandé aux polices nationale et municipale de faire les vérifications nécessaires.On a donc décidé que tout propriétaire de bicyclette non équipé réglementairement serait tenu de venir présenter au poste de police son vélo, après mise aux normes.
J'ai reçu une lettre de vive protestation d'un père qui s'indigne et s'insurge contre cette méthode du "tout répressif".
Sait-il simplement que,dans le dernier collège contrôlé, sur 51 contrôles,45 convocations ont été délivrées ? Soit 88% !! Que dire à ce monsieur qu'il soit capable d'entendre ? Et quelle belle mentalité il inculque à son fils...

A Roubaix,comme à Lambersart, il faut bien peu connaître les enfants et les adolescents pour réagir de façon aussi primaire ,mal fondée et surtout dévastatrice.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article