PASCAL

Publié le

"Un humanitaire français a été tué au Tchad"
 Voilà ce que titraient les journaux il y a 48 heures.  "Pascal Marlinge laisse une épouse et deux filles....Il travaillait dans le cadre d'une mission d'aide aux enfants...."
 Pascal était Lambersartois par alliance. Il avait épousé Isabelle et par elle il était devenu un des nôtres. Sa soirée de noces il l'avait vécue à la ferme du Mont-Garin.J'y étais et sans en avoir un souvenir précis ,je ne peux que le revoir tel qu'à son habitude, tel qu'il était quand je le rencontrais sur notre lieu de vacances , chaleureux et réservé.
 C'était un garçon très riche intérieurement qui ignorait les futilités,les stérilités et les mesquineries quotidiennes. Pas un expansif, pas un extraverti. C'était un homme d'espaces insolites et de dépassement de soi.
 Au Népal où il a vécu quelques années avec sa famille, il accompagnait les touristes en haute montagne. Avant le Tchad ,il était en Irak où il affrontait consciemment le danger . Pour secourir .
Ce n'était ni un missionnaire ni un aventurier. Il était conscient des dangers mais en professionnel.
J'imagine que lorsque son convoi a été arrêté pour que son 4x4 soit volé, il a dû esquisser un geste pour tenter d'expliquer... Mais il est tombé sous la balle d'un sauvage .
 Pascal est tombé et les enfants qui auraient pu bénéficier de sa générosité d'âme et de son dévouement ne le sauront probablement jamais.
 Pour nous,.Isabelle et Marie que je connais plus particulièrement, sauront témoigner dans la dignité de la valeur d'un mari et d'un père,hors du commun.
 Adieu Pascal.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article