FUNERAILLES

Publié le

Triste fin de matinée.
Notre ancien collègue conseiller municipal Yves Bauw vient de perdre son père trois mois ,presque jour pour jour, après avoir enterré sa maman.Ce matin,l'église Ste Thérèse de la Cité familiale était donc à nouveau pleine de monde pour des funérailles.
On ne pouvait bien sûr qu'éprouver de la compassion pour ce jeune Lambersartois , aveugle ,encore une fois durement éprouvé. Etait-ce pour cela que l'assemblée était tellement recueillie ? qu'elle semblait prendre sa part de souffrance? et que personne n'a quitté l'église sitôt l'offrande faite ?
Certainement. Mais j'ajouterai deux raisons.
Tout d'abord parce que dans l'assistance il y avait plus qu'à l'ordinaire des gens qui souffrent.Des aveugles comme Yves soutenus par un proche, d'autres guidés par leur chien (d'une tenue remarquable pendant tout l'office ) mais aussi des handicapés moteurs.
Leur présence a couvert incontestablement l'assemblée d' un voile invisible de fraternité.
 Et il y a l'église elle-même.Ste Thérèse, comme les lieux de culte modernes ( St Sépulcre à Canteleu ;St Gérard au Canon d'or et, bien qu'elle soit déjà plus ancienne l'église N.D. de Fatima au champ de courses), favorise l'union des participants, chrétiens ou non. Ce sont des bâtiments de faible hauteur , lumineux ,de bonne acoustique ,où l'assistance se serre presque naturellement près de l'autel.On s'y sent mieux que dans ces églises grises, froides et sombres où le tabernacle est tellement loin qu'aux enterrements certains "fidèles" assoiffés vont au plus court, c'est à dire au café d'en face.
Dans ces nouveaux lieux de culte, on se sent surtout plus proches les uns des autres.
Face à la mort n'est-ce-pas essentiel ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marie-Christine LABURIAU 14/04/2008 08:45

Bonjour Yvon,Bravo pour ce message. Il est chargé d'espérance face à tous ceux qui, comme Monsieur BAUW, souffrent d'un handicap plus ou moins important. Tu trouves toujours les mots qu'il faut.Félicitations.Bien cordialement.Marie-Christine

JF HERNANDES 06/04/2008 08:18

COMMENT NE PAS ETRE SOLIDAIRE DE NOTRE AMI YVES UN ETRE SI DEVOUE MALGRE SON HANDICAPE CE FUT LE RECCUEILLEMENT DE LA SOLIDAIRTE AUX COTES DE YVES DE NOUVEAU EN L EPREUVE A PEINE 3 MOIS APRES LE DECES DE SA MAMANCE SILENCE NOUS IMPREGNAIT TOUS ET TOUTES DE COMPASSION AU SEIN D UNE EGLISE CHALEUREUSE.