LE CHAPEAU DU PRESIDENT

Publié le par yvon cousin

Ce week end on ne pouvait pas y échapper.Les télés, les radios,les journaux,les éléphants du P.S....tous, se sont donné rendez-vous à Jarnac pour célébrer le 10ème anniversaire de la mort de F. Mitterand. Mazarine a bénéficié d'un beau reportage,parfois émouvant.Mme Mitterand fut égale à elle même " chez Drucker" et a justifié une fois encore le régime de Castro.Les débats ont succédé aux débats et certains responsables socialistes régionaux ont glorifié eux aussi l'ancien président .

Pour la circonstance on a même fait parler "Baltic" le labrador présidentiel qui s'était vu refuser l'entrée de l'église,le jour des funérailles ! Le chanteur Renaud a composé là-dessus une complainte au refrain attendrissant :

"Un jour pourtant,je le sais bien,

Dieu reconnaîtra les Chiens"

Je ne peux être en reste. A mon tour de vous conter une anecdote au moins aussi originale que celle de Valérie Pécresse, porte-parole de l'UMP qui a déclaré se trouver au premier rang de la foule le jour où F. Mitterand ,devenu président,s'est rendu au Panthéon, une rose à la main.

J'ai toujours aimé les meetings politiques, comme d'autres aiment assister aux grands matchs de foot.Avant d'être adjoint au maire j'ai assisté à presque toutes les grandes réunions. Je suis donc allé voir et entendre Giscard,Barre,Le Pen,Lecanuet....

Ce qui m'interessait était autant l'ambiance des salles survoltées que les discours enflammés. Je ne m'asseyais pas mais je rôdais....et c'est ainsi qu'en 1981, je me suis trouvé,par hasard,dans un sas d'entrée d'un pavillon de "la foire commerciale" (aujourd'hui démoli) parmi des membres du service d'ordre de F. Mitterand. Personne ne m'a rien demandé. Avais-je l'air d'être des leurs ? Les responsables recevaient les informations en temps réel et les répercutaient : -"il descend d'avion...il est dans la voiture...il entre dans l'enceinte...attention ! en place !" Et une haie de "gorilles" se met en place....Une voiture s'arrête , une deuxième, une troisième....Bousculade, je me retrouve au milieu du sas quand F. Mitterand apparaît. Esquisse d'un sourire.Il enlève son manteau,le donne à un quidam ;son écharpe rouge à un autre ; et son chapeau à qui ?.... à COUSIN !!!!!!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mamet Robert 09/01/2006 09:58

Mais, mon cher Cousin, que n'as-tu gard& ce chapeau : tu aurais pu le revendre au profit des oeuvres sociales de la Ville de Lambersart...!
ou l'offrir à notre "Royal" candidate à la candidature....
Cordialement,
Vieux Bob