14-18

Publié le par lambersart-yvon cousin

choristes 14 18C’est  vrai qu’il n’y avait pas de jeunes .
Quel dommage car on constate  tous les jours  leur ignorance abyssale de l’Histoire de France.Quel dommage aussi car  -il faut leur rendre hommage !- les bibliothécaires du Bourg avaient eu l’excellente idée de prolonger l’ exposition sur la guerre 14-18  par une petite séance de chant choral sous la direction du toujours  sémillant Jean Marie Roger.
J’ai donc chanté avec la petite centaine de Lambersartois stimulés par quelques belles voix venues du Chœur Régional accompagnées parfois par l’accordéon d’Alain Dewaele. J’ai    chanté  LA MADELON, IT’S A LONG WAY TO TIPPERARY et LILLY MARLENE chanson que je croyais née en  39-45  mais qui avait été composée en 1915.
Voilà des chansons simples , parfois égrillardes , parfois mélancoliques ou même désespérantes comme cette chanson de Craonne fredonnée il y a cent ans  par un poilu qui retournait au front après une permission : 
« Adieu la vie, adieu l’amour,
adieu les femmes,c’est bien fini, c’est pour toujours…
C’est à Craonne sur le plateau qu’on doit laisser sa peau… ».
Cette chanson marquait l'abattement du troufion mais aussi sa colère face à "
ceux de l’arrière  ,les embusqués et tous ces gros qui font la foire »….

  Oserais-je dire que j’ai passé là un bon moment ? 
Chanter ainsi est une façon agréable de se souvenir d'une période terrible.Pour moi, ce fut aussi l'occasion de me rappeler que d
ans ma famille,trois jeunes sont morts . L’un en 14, l’autre en 18. Et mon grand père paternel a été gazé.
Les hommes sont souvent fous mais en Occident voilà 69 ans qu'ils ne s'entretuent plus.
 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

belaval 19/05/2014 17:30


Merci beaucoup pour votre réponse; nous vivons des moments pénibles...


J'ai hâte de reprendre des activités...on passe pour vieux aux yeux de certains mais bon...


J'espère que vous n'avez pas pris pour vous mon regret du silence de Lambersart par rapport à Saint-André! Si vous passez dans le coin, arrêtez-vous "cinq minutes", j'en serai ravie

yvoncousin 19/05/2014 11:02


Merci pour ces informations ! Vous vivez une période difficile que vos lectures et vos activités- même" interrompues en partie- vous aideront à surmonter.


J'ignorais pour votre maman puisque je n'étais pas à Lambersart. Là aussi je compatis. C'est une peine toujours difficile à surmonter


Cordialement

belaval 19/05/2014 09:35


Le Café avait anticipé sur cette rencontre: notre thème était les écrivains engagés dans la Grande Guerre...ce 15 mai nous nous rencontrions sur Le livre dans le Livre et avons du choisir
entre ces deux propositions; pas moi puisque je suis immobilisée par ma fracture du bassin...j'espère être rétablie le 12 juin où nous organisons un mini-salon (à quand un vrai salon du livre à
Lambersart? celui de la jeunesse le 12 avril était très bien mais encore d'initiative privée) Le 11 septembre le Café fera fort pour sa rentrée avec FRANCK THILLIEZ et Fred Coudron (issu de la
Cité familiale); nous fêterons ce jour les 70 ans de notre trésorier (mon mari); en juin, le 13, j'en aurai 69! Il serait temps que la relève se pointe...


Plus de guerre mondiale depuis  69 ans, certes mais pas de paix non plus: Irlande, Balkans..et plus loin Algérie, Vietnam...etc et l'Afrique qui explose...ma fille ne veut plus que
j'aille la voir au Cameroun, l'insécurité y est trop grande (coupeurs de route partout)


Pas de nouvelles de Capucine? nous l'aurions accueillie avec plaisir; elle et ses copains: il faut rajeunir notre groupe


ps: j'ai été très touchée des condoléances d'O Henno...plus humain que d'autres mais il lit VdN plutôt qu'un journal national...je suppose


Aucune nouvelle des subventions...je me suis fait piégée en acceptant que notre groupe devienne une association...


Je voulais assister aux conseils municipaux mais je suis handicapée pour encore un mois...J'espère que vous serez une opposition active et constructive...


Je suppose qu'il n'y aura cette année ni concours de jardins fleuris, ni appel à projet...nous devions nous lancer dans la fête des voisins...mais je ne peux rien faire et ma voisine
comptait sur moi!