TRAQUENARD

Publié le par COUSIN

Grandeur et servitude de la démocratie participative......
La construction de 53 logements à côté de la Cité familiale est un des chantiers municipaux importants du moment et je conçois bien les interrogations et les inquiérudes qui peuvent perturber certains de nos concitoyens. Hier soir, nous en étions à la 11ième réunion au cours de laquelle on devait débattre publiquement de cette question.Mais, alors que jusqu'ici les débats étaient de bonne tenue, bien que parfois vifs, j'ai eu la désagréable impression de tomber dans un traquenard.
Les organisateurs avaient d'autres objectifs que d'entendre une fois encore la position de la municipalité sur la circulation, le stationnement,les nuisances.... Il s'agissait, de mon point de vue, de montrer au plus grand nombre que les choix municipaux étaient contestables et que la majorité municipale restait sourde aux avis de la population.Pour cela, un tract avait été distribué, avec coupon-réponse et proposition de rencontre avec un des membres du "collectif". Car ,c'est bien de cela qu'il s'agit : le "collectif" est le fer de lance, le grappin qui doit permettre au P.C.F de se positionner pour les prochaines élections municipales. C'est légitime, bien sûr, mais il est préférable de le savoir.
Hier soir donc, c'était la première sortie publique de ce " collectif". Une organisation professionnellle : tracts, annonce presse, dramatisation,présentation qui se veut aimable mais présence d'une claque et montage visuel sous forme de réquisitoire et puis.....la parole aux "accusés,"en l'occurrence les élus .
Chargé par mes collègues au titre de la démocratie participative de donner le point de vue de la municipalité,j'ai essuyé les premières rafales hostiles, dès les premiers mots. Comme le document de présentation énonçait toutes les nuisances qu'entraîneraient les constructions nouvelles ( je dis "toutes" car même le passage des bennes-poubelles supplémentaires,deux fois par semaine,a été comptabilisé) je voulais -pour justifier ces nuisances- expliquer l'obligation légale de construire des logements conventionnés sous peine de continuer à payer l' amende qui s'élève pour 2005 à 270000€.
- "Pas le sujet !" me coupe l'un . "On est venu pour la sortie par Intermarché !"
-"Faux ! crie un autre du fond de la salle, la Communauté Urbaine rembourse l'amende !
Pas question d'expliquer plus avant : le ton était donné ;la polémique engagée ; les procureurs du tribunal populaire réclamaient déjà des têtes (ici, j'exagère un peu....)
Bref, dans ces conditions de brouhaha et malgré le renfort de mes collègues , dire que la position de la municipalité est "pour l'instant,de garder à ce quartier son caractère paisible sans y favoriser le transit automobile mais qu'une fois le nouveau lotissement construit, on pourrait réexaminer la question AVEC LES NOUVEAUX RESIDANTS , était voué à l'échec.
La redite que tout le quartier serait en "zone 30", que chaque fois que possible le stationnement serait bilatéral; que nous avions demandé à Transpole de ne plus transiter par le quartier....tout cela était à peine entendu....
Je suis donc ressorti de cette réunion, convaincu d'être tombé dans un traquenard. En soi , ce n'est pas grave :les élus doivent expliquer et assumer leurs choix, surtout devant de futurs adversaires politiques. Ce qui me chagrine plus, c'est cette reflexion d'un dame pleine de sagesse qui m'a dit à la fin de la réunion "N'as-tu pas remarqué que tous les arguments avancés (nuisances, bruits, pollution,trafic....)cachent une hostilité à l'arrivée de nouveaux arrivants sur ce secteur ? "
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mamet 21/12/2005 15:28

Cher monsieur Cousin,

 

            Je découvre avec un plaisir certain votre blog personnel et m'empresse de vous féliciter et de vous présenter, par la même occasion, mes meilleurs voeux de Noël et de Nouvel An.
            Qui suis-je ? Quelqu'un qui, de sa fenêtre du 7° étage, surveille les abords de notre Mairie,...
            Mais aussi, qui, du haut de ses 83 ans, souffre du double syndrome d'une avance en âge irrépressible et d'une sénilité tardive, malgré la défection de quelques neurones dans la mémoire qui rame.
            Je profite donc de l'occasion pour vous dire le plaisir que nous éprouvons à vivre, depuis 15 ans, dans cette bonne cité de "Lambersart la Jolie".
            Je ne parlerais pas de ce réveil difficile, ce matin à 5h59, par le passage des "encombrants" un peu bruyants. Cela me rappelle, d’ailleurs, celui, bien avant les aurores, du « tri sélectif » du lundi, et des ordures ménagères, le mercredi et le samedi, mais il nous reste, grâce à Dieu, 3 matinées un peu plus grasses !
            A titre d’anecdote, je pourrais vous raconter que, Dimanche dernier, j’ai failli glisser sur une plaque de verglas, à l’entrée du parc de la Mairie, mais je conçois aisément que les employés municipaux se reposent le dimanche ; j’en parlerai donc au céleste Patron, responsable des intempéries, qui n’a jamais rien fait le Septième Jour !
            Cela me rappelle la glissade évitée de justesse sur le trottoir de l’avenue des Aubépines, joliment décoré d’un tapis de feuilles d’automne.
            Mais il est vrai que le lendemain, dès poltron minet, de puissantes soufflantes faisaient le trottoir sous ma fenêtre, peut-être était-ce un mardi, mais je ne saurais l’affirmer…
            Je suis certain, cependant, que notre vaillante municipalité aidant, nos enfants ou petits enfants appelleront notre cité, « Lambersart la sereine », soyez en tous remerciés de leur part.
            Cordialement vôtre, si vous avez eu le courage de le lire jusqu’au bout.
           
            Robert M.

 

P .S. Je serais heureux de vous serrer la main, et comme je suis certain, que grâce à la loi des 35 heures, il vous reste quelques loisirs, je me permets de vous signaler que, chaque jour, en fin de matinée, je fais le tour du superbe Parc municipal ; signe distinctif : je marche sur trois pattes.

16/12/2005 17:00

C'est la luuuuuuuutte finaaaaaaaaaaaale....