MONTCEAU LES MINES /LE CREUSOT

Publié le par COUSIN

La semaine dernière j'ai fait partie de la délégation de Lille aux 33ièmes journées des Communautés Urbaines de France. Trois jours à Montceau-les -Mines/ Le Creusot ! Il y a mieux du point de vue touristique ,c'est vrai, mais je ne regrette pas ma participation.
C'était la première fois que je participais à ces rencontres. Les élus présents se sont montrés inquiets du financement futur des Communautés Urbaines. Si le gouvernement persiste dans son intention d'abaisser très fortement le taux de la Taxe Professionnelle ,principale recette de ces collectivités,l'avenir s'annonce sombre....Même si l'Etat promet de compenser la perte financière. La majorité des élus présents souhaitaient continuer à fixer eux-mêmes le taux de cet impôt,même si une telle pratique n'atténue en rien la forte inégalité entre les collectivités : "- Voter nous-même l'impôt,c'est  marquer  notre responsabilité,...Nous refuser ce droit, ce serait nous rendre trop dépendants du pouvoir central,... ce serait un recul de la décentralisation..." ai-je entendu répéter par la plupart des présidents des 14 Communautés.
Outre ce débat fort intéressant ; outre l'évocation de l'intérêt-ou non- d'élire les conseillers communautaires au suffrage universel; outre aussi des échanges sur des questions très techniques, j'ai ressenti,pour ma part, deux impressions fort agréables.
La première est cette sensation retrouvée des "voyages scolaires" , quand j'accompagnais mes élèves en excursions ou en voyages. C'était l'occasion de les découvrir dans un autre cadre que celui de la classe.J'ai donc "vu" aussi les cadres de la Communauté Urbaine qui nous accompagnaient ,d'un autre oeil . Des barrières sont tombées. Les voyages forment l'amitié...
L'autre impression qui me reste ,c'est celle d'avoir cotoyé une population à l'image de la nôtre : des gens travailleurs ,réservés , simples et accueillants dans une région rude. L'un de nos conducteurs de mini-bus s'est présenté fièrement comme "conducteur-balayeur à la Communauté Urbaine". Visiblement cette double fonction le valorisait. On devrait souffler aux "managers" d'utiliser plus souvent ces "bi-fonctions". Ce monsieur prenait tellement à coeur sa mission , que, spontanément,il a offert une bouteille de Pouilly-Fuissé à notre petit groupe.
Conducteur-balayeur et ambassadeur de la Bourgogne, de surcroît !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article