RASE CAMPAGNE 7

Publié le par lambersart-yvon cousin

MARCUS PHILIPPUS BIENTÔT « MONSIGNORE ? »

Dans l'édition de Lille de La Voix du Nord, vendredi dernier MP Daubresse se fait épingler à propos des sondages pré-électoraux. Je vous livre le texte intitulé : Daubresse ,pape des sondages .

« Le candidat Les Républicains n’a guère digéré les différents sondages publiés cette semaine. Logique, ils lui promettent un score très modeste, 10 ou 11 % au premier tour, assez loin des ambitions affichées par le sénateur.

« Que de manipulations dans des sondages tronqués ! », s’est indigné Marc-Philippe Daubresse sur Twitter, en promettant pour bientôt sa propre enquête d’opinion. Avant de prendre un engagement : « Si Martine Aubry fait 35 % (comme dans le sondage Ifop) , je me fais archevêque. »

Un colistier d’Aubry lui a répondu du tac-au-tac : « Allô ! le Vatican ? Je vous envoie un CV. »

PETITS PAPIERS

Vous qui aimez les articles croustillants de politique locale, je vous invite à lire le dernier texte de Lambersart-PAPERS daté du 21 février . Vous y trouverez le récit de quelques « indélicatesses », dirons nous .

L'HONNETETE EN PORTION

La ligne rouge du culot vient d'être franchie par la liste de C. Jilcot. Dans son dernier tract elle s'attribue trois valeurs : loyauté, fidélité, honnêteté intellectuelle.

A première vue les deux premières qualités condamnent et visent sans la nommer la trahison dont viendraient de se rendre coupables C. Caudron et ses amis. En fait, je pense , pour l'avoir vécu en 2014 , que choisir une autre voie à échéance normale d'un mandat ne peut être qualifié de trahison. C'est le jeu normal de la démocratie.

Autre réflexion : les mots de loyauté et de fidélité se rapportent, je suppose , à MP Daubresse. Dommage que ce ne soit pas aux Lambersartois . En fait, je  n'apprécie pas ce « culte de la personnalité » et cette soumission totale et naïve à un homme .Chacun sait en effet que la loyauté et la fidélité à un homme couvrent un large spectre : du chevalier loyal envers son suzerain au truand tout aussi  fidèle mais  à son caïd. Les candidats de la liste Jilcot couvrent-ils toute la panoplie ? De certains bons choix qui ont été faits aux" affaires"  portées en justice ?

Ce qui me trouble encore plus est l'expression « honnêteté intellectuelle ». C'est très réducteur . Où est la "100% confiance" proclamée ? L'honnêteté peut elle ainsi se morceler ?

Il est vrai qu'en politique tout est possible . Nous voilà avertis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article