RASE CAMPAGNE 5

Publié le par lambersart-yvon cousin

MARABOUT

Ces temps -ci nos boîtes aux lettres regorgent de tracts électoraux. Je ne compte plus les promesses et propositions  plus belles les unes que les autres . Un candidat m'a promis le bonheur dans six mois ; un autre , plus terre à terre , propose la promotion des légumes de saison etc...

Dans le flot des tracts reçus cette semaine j'ai découvert la prose de M. Bayba , le grand medium international. Avec lui, c'est du concret , les résultats seront rapides et garantis : en amour, chance, argent, fertilité et même mon désenvoûtement ...des candidats aux élections municipales ?

Après tout qu'est ce que je risque ? N'est-il pas plus naïf et niais de croire dans ces candidats que de faire confiance au grand marabout ?

LA POLITIQUE NE PASSERA PAS

En tout cas , elle ne passera pas le portail de l'Eglise . C'est ce qu'a laissé entendre J.F. Bordarier, curé de Lambersart qui dans un dernier numéro du « Lien » désapprouve vertement une intervention et le panégyrique de M. Georges Delfosse à la fin d'un office dominical. Ça ne se fait pas , surtout en période électorale .L'Eglise est un lieu de prières.  Déjà que quinze jours plus tôt, au cours de la cérémonie municipale des vœux, les Lambersartois avaient eu droit -habilement – aux éloges de G. Delfosse, MP Daubresse et C. Krieger . Manquait plus qu'à leur dire « votez pour leurs successeurs C. Jilcot et B. Astruc « !

Beaucoup se rappellent que déjà, en 2019 , au cours de cette même cérémonie de voeux, le public -otage avait eu droit à un show promotionnel animé par quelques suppôts daubressiens . La politique politicienne cherche à s'infiltrer partout.
BARBICHETTE

Le dernier tract que j'ai reçu m'a fait sourire .  Il proclame « L'homme de la situation est une femme ! » Une femme à barbe enfin à Lambersart ? Manquait plus que ça ! Ou cette femme serait-elle une  «  fausse barbe », c'est à dire qu'elle joue pour quelqu'un d'autre ? Devinez  pour qui !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article