LA ROUTE DE LA DÉBANDADE

Publié le par lambersart-yvon cousin

Ce n'est pas beau de tirer sur une ambulance , mais quand même...rions .
Avez- vous lu la dernière tribune de la majorité municipale d'octobre ?

Au nom de cette majorité, un élu qui voulait relater le conseil municipal d'octobre a écrit :

« Après les attaques habituelles des élus de notre groupe …. » Ô la bourde ! En voilà un qui avoue benoîtement que son groupe – le béni-oui-oui Daubresse-Astruc group - est coutumier des agressions ..! 

Nous, dans l'opposition, on en a ri et on n'y attache plus d'importance On en a déjà tellement entendu : « langue de vipère, élus de caniveau... »

                             

Passons donc et jugeons plutôt du degré de naïveté , d'incompétence ou de supercherie de ceux qui se vantent d'être de bons gestionnaires.

Ils sont très colère nos bons gestionnaires depuis qu'ils ont lu dans la presse et ici même que  les caisses de la ville sont vides ! Et de pointer un doigt accusateur vers les méchants opposants qui ne sont bons qu'à calomnier .Pas de chance , c'est le trésorier public qui 'a dit en conseil municipal qu'il n'était pas certain de pouvoir payer en fin d'année les agents municipaux .

Un peu plus loin le scribe de la majorité municipale (ou ce qu'il en reste)   écrit  :« le budget voté en mars prévoyait en recettes la vente de deux terrains » . Mais n'était-ce pas là tirer des plans sur la comète et introduire dans le budget des recettes incertaines , ce qui est interdit dans les budgets communaux ? En somme ils nous la jouent à la laitière et le pot au lait, nos élus si bons gestionnaires. Adieu veau, vache, cochon, couvée.. vente de terrains .et projets immobiliers .

Et, je vous en donne encore une . Elle vaut son poids de mensonges ! En effet, on ne peut que se moquer quand on lit que pour les projets Debuire du Buc,; Nadaud et Gruson c'est « Notre Maire » qui a organisé la concertation . Allez raconter celle là aux habitants ! C'est malheureux à dire mais « Notre Maire » a été obligée de répondre à la grogne et a organisé en catastrophe des réunions où elle a été bruyamment conspuée .

Mais, malgré tout cela et sans se rendre compte qu'actuellement nos caisses sont mal en point et que  et tous les projets sont retirés les uns après les autres , la majorité municipale (ou ce qu'il en reste, je répète) n'hésite pas à écrire « en toutes circonstances nous restons sur notre feuille de route... »

La route ? Oui, la route de la débandade !....et à y rester , vous allez vous faire écraser !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article