HORIZON 2020 : LAMBERSART GAGNANT

Publié le par lambersart-yvon cousin

En inaugurant son local de campagne électorale, au 63 de la rue du Bourg, sur le côté de l'église St-Calixte,  Olivier Fauchille vient de donner le départ pour «les candidats qui vont peser » en 2020 .

Il a un coup d'avance . Probablement que le groupe Caudron ne va pas tarder à réagir .

Vendredi dernier, j'étais donc à l'inauguration de ce local à l'emplacement d'un ancien commerce ,« l'atelier de Cocagne »* qui , comme chacun le sait, marque l'abondance . Est-ce un bon présage ?

Il y avait donc du monde en abondance ce soir là , du monde venant d'horizons divers, sans connotation politicienne , puisque O. Fauchille, dans une courte allocution de présentation a bien marqué son indépendance sur ce point. On y a donc parlé essentiellement et cordialement des préoccupations et des problèmes lambersartois . J'ai laissé traîner mon oreille et j'ai entendu parler d'impôts locaux, de sécurité, de propreté, des Muchaux et bien sûr de la politique immobilière municipale tellement contestée actuellement. Les mois qui suivent seront l'occasion de beaux débats.

Les campagnes électorales locales sont toujours passionnantes car elles obligent les candidats à être à la fois visionnaires et réalistes . Olivier Fauchille qui vient de se former pendant cinq ans à la gestion municipale tout en gérant son entreprise donne des garanties sur ce point.

Avez-vous lu son slogan de campagne ? Ecouter, respecter, agir . Je le trouve bien adapté au rôle des élus de proximité que sont les élus municipaux . J'y reviendrai. Mais , en même temps, il m'a rappelé un autre slogan que beaucoup de Lambersartois , parmi les plus anciens, connaissent . C'était à peu près celui de Georges Delfosse, l'ancien maire de Lambersart : voir, juger, agir . Les nuances sont subtiles certes mais ne trouve-t-on pas dans les deux cas la recette du seul projet qui vaille : la volonté d'offrir la qualité de vie pour tous les Lambersartois ?

 

*le commerce a déménagé pour ne pas devoir subir les préjudices dûs aux futurs travaux du centre-bourg

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article