DIES HORRIBILES

Publié le par lambersart-yvon cousin

Annus horribilis ! année horrible,  a dit un jour sa Gracieuse Majesté pour qualifier une période de son règne particulièrement pénible

Dies horribiles ! Jours horribles ! pourrait dire ces temps- ci notre maire C. Krieger .
C'est vrai que depuis quelques semaines elle est « secouée » !

Parce que ce qui devait arriver, arrive …

A force de n'accepter le dialogue avec la population que contrainte et forcée ; à force de refuser toute ouverture à l'opposition malgré des appels réitérés ; à force aussi de vouloir contrecarrer la candidature légitime et prévue du premier adjoint Christophe Caudron pour l'élection municipale de 2020 … C. Krieger a dressé contre elle des habitants du Bourg, de Canteleu et du quartier Nord-Ouest qui contestent dans des réunions houleuses ses projets immobiliers ; elle a poussé l'opposition à rester dans la critique publique puisqu'elle ne l'associe à aucun projet et , samedi dernier,- comble de désordre -, elle vient de faire éclater au grand jour la dissension dans sa majorité !

Un vote interne de son groupe ne lui a accordé que 15 supporteurs sur 28 ,( voir article précédent) ce qui veut dire qu'à l'échelle du Conseil Municipal, compte tenu des positions déjà exprimées des groupes d'opposition, elle n'est plus assurée du tout du soutien de la majorité des 35 élus !

Au delà de sa personne,souvent placide, on peut même se demander si son ardent et imperturbable soutien au couple Daubresse-Astruc ne la dessert totalement. En effet, l'auréole du sénateur, depuis qu'il a abandonné Lambersart pour courir la chimère à Lille s'est encore ternie et le nombre «  d'affaires » en cours de justice jette le trouble et éloigne  encore d'autres élus.

Que peut-il arriver maintenant ? Les cartes électorales s'abattent peu à peu. Que peut elle faire  maintenant que les élections approchent ?

Il est fort probable qu'elle ne changera pas d'attitude envers les groupes d'opposition, il est aussi envisageable qu'elle amende ou abandonne certains projets immobiliers . On peut aussi supputer qu'elle tentera de convaincre C Caudron de lui laisser le champ libre pour 2020 , quitte à lui proposer de partager le prochain mandat . A moins , comme le prétendent certains, qu'elle persévère dans l'objectif de rester maire , pour abandonner la place à B. Astruc en cours de mandat. Encore faudrait-il pour cela gagner ces élections , ce qui n'est pas évident puisque une liste Krieger-Astruc  (et donc Daubresse) partirait avec un lourd handicap car l'ère Daubresse est bien passée.
La campagne électorale à Lambersart s'annonce passionnante !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article