LAMBERSART MADAME

Publié le par lambersart-yvon cousin

On ne s'ennuie pas au club Nord Madame de Lambersart !

C'était, ce mardi, l' assemblée générale de ces dames et, à cette occasion,  les élus avaient été invités. Des hommes - Bernard Coffyn, Claude Reynaert, et moi même - ont donc pu exceptionnellement entrer dans ce cercle habituellement aussi fermé qu'une porte de couvent. La comparaison s'arrête là car les pseudo-nonnes nous ont fait fête. La présidente Anita Lacour a mené la réunion avec maestria faisant adopter tous les rapports à l'unanimité. Le rapport d'activités présenté sous forme d'un montage photographique ne permettait pas non plus d'imaginer cette gente féminine cloîtrée et s'adonnant au tricot , groupée en silence autour de la mère abbesse. Pas du tout ! Les conférences , les visites d'expositions et les sorties se sont succédé toute 'année et ces dames se sont instruites entre autres, de conseils diététiques, sont allées au Luxembourg et se sont même dévergondées au casino Barrière ! C'est dire si les 160 adhérentes trouvent entre elles de quoi se cultiver et se distraire.

Ce mardi , c'était la fête . Une fois les obligations statutaires satisfaites et avant de se laisser aller à quelques péchés de gourmandise, ces dames avaient invité deux accordéonistes et un chanteur de talent à venir leur fredonner quelques chansons ou airs célèbres . Des feuilles mortes d'Yves Montand on est ainsi passé au swing de In the mood de Glenn Miller pour terminer en se balançant sur les chaises sur l'air de Toutes les femmes sont belles de Frank Michael .

Le club Nord Madame de Lambersart a fêté récemment ses cinquante ans. Il est en excellente santé , croyez-moi !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article