LE SÉNATEUR ERRANT

Publié le par lambersart-yvon cousin

 

Non, ne faites pas de comparaison contestable avec Don Quichotte , le chevalier errant.

Quoique...

C'est vrai que le chevalier Daubresse s'est déclaré « disponible » pour conquérir la mairie de Lille . Mais n'est-ce pas là encore un beau combat....d'illusions ?

Car il en faut de la conviction et de l'obstination pour porter le fer de lance vers le beffroi lillois après avoir été presque défait à Lambersart ; après avoir été bien battu à la députation ; après avoir trouvé difficilement refuge dans un groupe à la MEL ;

Le beffroi en vue n'est pas un banal moulin à vent . Certains sont prêts à le défendre contre l'intrus.

« Le temps où l'on passait d'un mandat à un autre est terminé » dit François Kinget ;

« Il nous fait le coup depuis 2001 ! » ajoute Isabelle Mahieu , qui se souvient aussi du « je n'irai jamais à Lille ! »en 2013 ;

et, crânement , Jean René Lecerf le chef de file promet : «Si Marc-Philippe est candidat , je ne voterai pas pour lui ! » ;

L'armure du sénateur a dû se fendiller .

En somme cela veut dire « on n'en veut pas ! ».

Le verra-t-on alors revenir à Lambersart par dépit ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article