OUI AU BUDGET PARTICIPATIF

Publié le par lambersart-yvon cousin

Parmi les idées qui seront émises en vue des prochaines élections municipales, il en est une à laquelle Lambersart le Coeur en Plus, tient fermement. Nous l'avons déjà évoquée sans pouvoir la développer ,( faute de place !) , dans le Lambersart-Infos de juin 2017 . Il s'agit de la mise en œuvre du budget participatif. Déjà, une cinquantaine de villes l'ont adopté. C'est un dispositif qui complète bien la démocratie participative, laquelle semble peiner à trouver son deuxième souffle.

Le budget participatif n'est pas imposé par la loi. Il est inclus dans le budget municipal et résulte de la volonté des élus de faire participer concrètement la population au choix et à la réalisation de projets d'intérêt général. En ce sens c'est un dispositif éminemment démocratique.
Le fonctionnement est assez simple. Pendant une période définie les habitants sont invités à proposer des projets – essentiellement d'investissement- à l'échelle de leur quartier ou de leur commune.Des projets bien sûr en rapport avec les compétences de la commune.

Dans un deuxième temps, ces projets sont étudiés par les services de la ville qui en évaluent le coût et la faisabilité technique. Ils les classent en quatre catégories : réalisables ou non ; déjà prévus ou hors cadre.

Les projets réalisables sont présentés publiquement au vote des habitants en vue de leur priorisation.
Ainsi naissent des projets aussi variés que l'installation de bancs ou de toilettes publiques ; la création d'un parking ou d'un parcours-santé ; la végétalisation de façades ; le développement de l'éclairage ou d'illuminations ; la sécurisation de carrefours ; la réfection d'aires de jeux ; la multiplication de poubelles pour recevoir les déjections canines etc...etc...

La population ne manque jamais d'idées !  La difficulté réside parfois dans la reecherche de  l'accord entre ce qui est souhaité et ce qui est réalisable techniquement et budgétairement. Les villes qui, près de nous, ont déjà adopté ce dispositif consacrent des budgets allant de 2€ à 8€/an/habitant à cette nouvelle initiative démocratique dont on ne peut nier qu'elle resserre inévitablement les liens entre les responsables politiques et les citoyens.

C'est pourquoi, Lambersart le Coeur en Plus y est très favorable .

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article