LOREM IPSUM TOI-MÊME !

Publié le par lambersart-yvon cousin

Y en a un qui va se faire engueuler à la rédaction locale de La Voix du Nord !

Ce matin, au lieu de trouver dans « LA RUBRIQUE » les quelques réflexions habituelles , souvent de l'ordre de l'anecdote politique, les lecteurs ont eu droit à un pavé « lorem ipsum »

. Il s'agit d'un texte en latin invraisemblable, intraduisible qui ne sert qu'à réserver un emplacement dans l'attente du texte d'un journaliste.
Que s'est-il passé ? Le syndicat des lecteurs réclame déjà la tête du malheureux journaliste qui n'a pas écrit  et menace de manifester sous les fenêtres du journal ! J'ai déjà vu des pancartes « Pas de latin chez nous ! » ; « le latin ne passera pas ! »

Le journaliste fautif vit,paraît-il, reclus, répétant « mea culpa, mea maxima culpa. » (c'est ma faute, ma très grande faute ».

Ses collègues échafaudent bien des hypothèses. L'un pense qu'il a pété les plombs parce qu'on ne le considérait plus à sa juste valeur et que par conséquent il était en droit de lever la plume. Un autre croit qu'il a eu la nostalgie de ses études latines, au demeurant pas très brillantes. Ne répétait-il pas sans cesse ces derniers temps « Redde Caesari quae sunt Caesaris »( rends à César, ce qui est à César). Un autre encore pense que dans le texte « lorem ipsum... » se cachent quelques vérités que son collègue avait décelées et il a relevé quelques mots ou expressions significatives : labore, dolore magna … voluptate...fugiat ... » Vous l'avez compris : le travail est une grande douleur, et la fuite est une volupté.

N'est-ce pas là signe de grande sagesse ?

.

.

 

 

.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Darques Eric 29/09/2018 18:29

A posse ad esse, non valet consequentia!