L'ENVERS DU DÉCOR

Publié le par lambersart-yvon cousin

Sur "Lambersart-papers" comme dans l'article qui paraîtra dans le prochain magazine municipal, "LAMBERSART , LE COEUR EN PLUS "  dénonce l'état indigne de malpropreté de certains de nos cimetières . Hormis le cimetière des Ormes, les autres insultent presque la mémoire des défunts.

Une lettre anonyme a été déposée dans ma boîte aux lettres. Écrite, et bien écrite, certainement par un jardinier , un fossoyeur ou un responsable de cimetière, elle m'explique les raisons du manque de soin et de l'état d'abandon que constatent de nombreux Lambersartois . J'avoue que cette lettre ( dont vous pouvez lire l'intégralité dans Lambersart-papers) est même émouvante car elle émane sans aucun doute de quelqu'un qui aime son métier et souffre de l'impuissance dans laquelle il se trouve de devoir subir l'incurie des dirigeants de la ville. C'est l'envers du décor.

Les raisons de cette misère ont plusieurs causes explique-t-il. Tout d'abord la suppression depuis un an de la totalité des produits phytosanitaires. C'est « une politique louable, écrit-il, mais elle est compliquée à appliquer ... L'écologie responsable nécessite plus de temps et donc plus de moyens humains mais aujourd'hui rien n'est fait ». Il n'y a toujours qu'un « gardien de cimetière » par cimetière et très peu de matériel thermique . La pression pourtant très  forte de la hiérarchie sur le personnel ne peut qu'être inéfficace.

« Et les tâches de ces gardiens sont multiples : entretien de l' espace vert, gardiennage, fossoyage, gestion des pompes funèbres, le tout en gardant une oreille attentive auprès des Lambersartois qu'ils côtoient »

Les plaintes des familles sont arrivées au niveau des responsables municipaux qui ont , semble-t-il, trouvé La Solution : la Privatisation !

Imaginez la déception de notre correspondant . C'est un affront qu'on lui fait !

Il faut des bras , des moyens et du temps pour que les cimetières soient parfaits...Il faut aussi expliquer aux lambersartois comment fonctionnent leurs cimetières , ajoute -t-il « mais rien n'est fait et ne sera fait puisque l'objectif est la privatisation. ».

La lecture de ce courrier ne peut nous laisser indifférents. C'est la souffrance d'un homme qui s'exprime car il se sent attaqué dans son honneur d'agent municipal consciencieux

Où est la solution ? Soutenir, fortifier et donner les moyens nécessaires au personnel de la ville ou privatiser ? Sans prétendre détenir la vérité, je pense qu'il faut d'abord - avec le personnel en place – et sans a-priori, envisager toutes les solutions . Peut-être qu'une privatisation partielle  de certaines tâches , dans le temps ou dans l'espace, serait avantageuse. Peut-être aussi,  aurait-on pu et pourrait-on utiliser le renfort des jeunes sous « contrat-jeune » pendant leurs vacances ...comme on devrait le faire au moment du ramassage des feuilles à l'automne. 

En tout cas il est urgent de débarrasser nos cimetières et nos rues des mauvaises herbes,des débris, des résidus,des ordures de toutes sortes .LAMBERSART, 100% PROPRE  ! ,voilà un objectif .

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article