ET SI ON PARLAIT DE... ?

Publié le par lambersart-yvon cousin

Le départ avec fracas de Nicolas Hulot du gouvernement a certainement ravivé la fibre écologique de certains. C'est un coup d'éclat politique qui s'ajoute à la voix plus sereine d 'un Pierre Rabhi, agriculteur, écologiste, philosophe, par exemple et à celles moins médiatisées mais très sages de nombreux Français.

Beaucoup de ces voix défendent le beau, le vrai et la nature d'hier, d'aujourd'hui et de demain. .Parfois l'une d'elles se révolte parce que nous ne l' entendons pas . Au niveau local ce fut le cas en juin dernier pour Philippe Mestdagh qui s'est fâché sur Facebook en défendant nos patrimoines immobilier et arboré. Il écrivait :

Et si on parlait de la destruction scandaleuse des superbes propriétés de Lambersart, loties de façon anarchique dévalorisant ces maisons et hôtels particuliers caractéristiques de notre ville ?. Des PC absurdes ont été accordés morcelant des terrains de façon anarchique, comme au coin av hippodrome-av du bourg, lotissement Roquette av de l’hippodrome, av du bois et ailleurs...

 Ett si on parlait des arbres de Lambersart ? On a l’impression que ce patrimoine n’est plus non plus une priorité : projet St Calixte, arbres sauvagement coupés suite aux travaux av de la république, plusieurs platanes non remplacés av de l'hippodrome et av du bois, sans doute pour mieux garer les voitures, massacres des beaux arbres du jardin de la mairie et élagage des épineux (une hérésie!!!) du Castel st Gerard dont on s’est ensuite étonné qu’ils soient morts, élagage sauvage des acacias de Fatima. ».

Un coup de gueule salutaire  ?

photothèque mairie de Lambersart

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article