AU CONSEIL MUNICIPAL DE CE 2/12/2017

Publié le par lambersart-yvon cousin

Au nom des élus d'opposition, voici ce que j'ai déclaré au conseil municipal du 2/12/2017

En interdisant désormais le cumul des mandats de maire et de membre des exécutifs locaux, la loi nous permet de nous réunir ce matin pour élire un nouveau maire et, pour moi , de présider une fois encore pendant un court instant le conseil municipal. A mon tour je remercie pour leur présence à un moment important de notre vie locale : M. le Secrétaire général de la préfecture, mesdames et messieurs les élus, parlementaires ou maires, Me Violaine von Basevits, M le maire de Southborough …. et je vous salue tout particulièrement mes chers (es) concitoyens....

J'ai renoncé à vous dresser le bilan de ce que l'on pourra demain appeler « les années Daubresse ». Je n'aurais pas été à la hauteur du panégyrique que vous avez pu lire dans le dernier numéro du magazine municipal , panégyrique dans le droit fil des pages d'auto-glorification habituelles.

Certes ces 30 dernières années marqueront une époque.
D'une part , la majorité parle de métamorphose de la ville au travers d'équipements surtout ,et de mutation accompagnant les seniors, la petite enfance,le péri-scolaire, la démocratie participative, le tourisme, la vie associative.., le tout, affirme-t-elle, dans le cadre d'une gestion saine et parcimonieuse .Avec un clin d'oeil je dirais même que l'on peut se demander ce que l'on peut encore faire  quand tout a été si bien fait !

De son côté, l'opposition critique entre autres,l'absence de concertation pour des projets importants tels les Mucheaux ou Canteleu. Elle dénonce des tricheries, des copinages , des opérations immobilières contestables,des défaillances ou des anomalies qu'il serait indécent de lister ici.Avec l'autre œil,je dirais qu'il faut une oreille bien faite pour entendre , de ce côté,le plus petit susurrement d'éloge !
Chacun est-il dans son rôle ? Oui et Non.
Pour la majorité et le maire sortant, les jugements dithyrambiques se justifient . Pour l'opposition, la contestation est un droit qui ne peut plaire : Comme l'écrivait déjà au XVI siècle Erasme « les princes n'aiment pas qu'on leur dise la vérité.. Ils préfèrent ceux qui leur disent des choses agréables plutôt que des choses vraies »

C'est ainsi que majorité et opposition municipales n'ont pas été capables ces dernières années d'unir leurs compétences et leurs qualités pour vivre une vraie démocratie. Peut être auraient elles dû s'inspirer de la sagesse de la Grèce antique où les politiques étaient reconnus comme des sages. Mais ,aujourd'hui sagesse et politique, ici comme ailleurs, sont souvent incompatibles. Nous ne sommes pas des sages.
Soyons donc plus modestes et tentons de faire vivre au mieux la démocratie locale en nous inspirant de Clément Attlee , 1er ministre ,travailliste, ancien collaborateur de Winston Churchill,conservateur, avec qui il s'entendait très bien . Il caractérisait ainsi la démocratie : »la démocratie n'est pas simplement la loi de la majorité ; c'est la loi de la majorité respectant comme il convient le droit des minorités ». Puis je vous avouer que j'apprécie beaucoup plus cette phrase depuis que je suis dans l'opposition ?

Je reprends donc l'appel que l'opposition lançait aux élus de la majorité dans le dernier numéro de Lambersart-Infos. Je cite : « le moment n'est il pas venu d'un nouveau départ et pour certains d'une réconciliation, autour d'un projet commun, enfin au service exclusif des Lambersartois « ?

Dans quelques minutes nous aurons un nouveau maire. Avant même de le connaître ou de la connaître(bien que chacun ait sa petite idée) je lui demande comme preuve d'une liberté d'action vis à vis de son prédécesseur, de s'engager sur 4 points qui ne coûteront rien sauf la volonté d'unir :

-Pour manifester un nouveau départ, il serait opportun que la présidence de la commission des finances soit, comme à l'assemblée nationale, confiée à un membre de l'opposition. La démocratie ,c'est en effet le contrôle.Ne cachez rien.

-Pour que la responsabilité de la gestion du personnel soit partagée par tous les élus, un siège devrait aussi être attribué à l'opposition au comité technique : là où l'administration et les représentants du personnel échangent sur les conditions de travail.

-Pour que les projets immobiliers importants ne soient pas entachés de suspicion, il faudrait en débattre avec l'opposition et non pas se contenter d'informer quand les décisions sont prises.

-Enfin, pour que l'expression de la minorité ne soit pas réduite à la portion congrue et tronquée, accordez lui une place dans le magazine municipal qui lui permette d'être vue et d'exposer ses idées autrement que par des formules lapidaires.

Vous voyez, et je prends le public à témoin, il est possible pour le nouveau maire sans aucune dépense, de ne plus regarder le passé et de changer le système autocratique en inculquant un esprit d'ouverture . Saurez -vous , Madame ou Monsieur le maire, affirmer votre personnalité et saurez-vous insuffler un esprit civique nouveau au sein du conseil municipal ?...

Dans quelques minutes je vais me présenter à l'élection avec l'état d'esprit que je vous ai présenté. Arithmétiquement je ne peux pas être élu mais qu'importe , peut-être que certains collègues de la majorité réfléchiront à mon appel à l'ouverture . Les Lambersartois y gagneraient.

En tout état de cause, vive Lambersart et les Lambersartois.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article