SURPRENANT CONSEIL

Publié le par lambersart-yvon cousin

Le conseil municipal qui s'est tenu samedi dernier a révélé tantôt la légèreté, tantôt la lourdeur avec lesquelles la majorité municipale traite certains sujets en particulier financiers.

A certaines questions posées de longue date et rappelées en juin, l'opposition n'a pu obtenir de réponses, et c'est inquiétant.

Par exemple cette opposition aurait voulu avoir un bilan financier de l'application de la semaine scolaire des quatre jours et demi et des activités périscolaires. Ni l'adjointe aux finances , ni l'adjointe aux écoles n'ont été capables de répondre.

De même, il n'a pas été possible d'avoir communication du bilan social ou du taux d'absenteïsme pour des congés courts ( ceux qui indiquent souvent un mal être au travail du personnel ).

L'embarras des adjointes en charge de ces dossiers en dit long sur leur capacité à bien gérer.Ce n'est même pas de la navigation à vue, c'est de la godille dans le brouillard.

Le plat de résistance de ce conseil était copieux. Le maire proposait rien moins qu'un abaissement de 10 à 5% de l'abattement général à la base de la taxe d'habitation. Tous les Lambersartois étaient donc concernés et les élus d'opposition étaient vent debout contre cette hausse déguisée de l'impôt local qui allait une fois encore les gruger, et pénaliser en particulier les classes moyenne et supérieure. Ils demandèrent  donc une suspension de séance pour ajuster leurs arguments. Sentant venir le vent mauvais et l'exploitation politique dont ses adversaires auraient tiré parti pendant plusieurs années, le maire sortit « un amendement » où, par écrit ,il s 'engageait à baisser dès 2018 le taux de la taxe d'habitation de manière à compenser l'impact de cette baisse de l'abattement pour ceux qui continueront à payer cet impôt local,( puisque le gouvernement a décidé d'en exonérer en 3 ans 80% des Français) .

OUF ! La majorité et l'opposition se sont donc rejointes. Mais méfiante , l'opposition n'est pas allée jusqu'à l'approbation, se réservant par l 'abstention le droit d'apprécier à terme la bonne foi du maire .

Ce matin là, l'intelligence se partageait ..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Durand 03/10/2017 21:06

Mais au fait... il est toujours maire notre MPD ???? je croyais que le cumul n'était pas possible !
Va t-il faire réajuster son salaire de maire maintenant qu'il est sénateur ???