LE ROI ARTHUR

Publié le par lambersart-yvon cousin

 

Chez les catholiques on appelle ça une béatification, premier pas vers la canonisation.

Chez les laïcs on pourrait parler de glorification.


Le « roi Arthur », ancien maire de Lomme , comme l’a qualifié Damien Castelain, actuel président de la MEL ,a été glorifié ce matin. Il a en effet marqué fortement et sa ville et la métropole lilloise. En langage politiquement incorrect les orateurs auraient pu dire qu’Arthur était «  une grande gueule »  mais il était tellement actif, tellement positif et constructif qu’aujourd’hui ses successeurs ne pouvaient rien faire moins que de lui dédier une station de métro pour lequel il a tant travaillé.

Chacun y est donc allé de son anecdote du genre de cette citation que les maires des environs reprennent à l’envi. » quand le bébé est beau, il ne manque pas de pères ! »

Moi-même –je l’ai raconté ici il y a plusieurs années –je me souviens du jour quand il m’a reçu dans son bureau où je venais lui proposer un spectacle mis en scène par des pupilles de l’Etat, au temps où j’étais « pion » dans leur établissement.  Impressionnant  ce bureau où je me trouvais  ratatiné dans un immense fauteuil de cuir blanc bien en dessous du bureau du maire. De quoi déstabiliser le visiteur  mais Arthur , en patois, m’a mis à l’aise et je l’ai quitté un contrat en poche. Ce jour là il avait fait deux groupes d’heureux : les jeunes pupilles et les personnes âgées de Lomme à qui était offert un spectacle gratuit.

 En ce temps là on ne parlait pas « d’intergénérationnel » mais ARTHUR la pratiquait

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article