RESTE L'ANNÉE POUR BIEN FAIRE

Publié le par lambersart-yvon cousin

Belle rentrée : les cérémonies , les solennités et les commémorations se sont succédé depuis le début du mois.
Le premier week-end de septembre fut l'occasion de fêter le 73e anniversaire de la libération de Lambersart. Il est bon en effet de se souvenir aussi de ces jeunes Lambersartois, à la fois inconscients et trop conscients, qui ont voulu prendre leur part dans le secours aux victimes de l'ennemi. Ils y ont laissé la vie.

Des amis anglais de Southborough témoignaient par leur présence de la fraternité d'armes entre nos deux nations qui s'est transformée , il y a 30 ans,en jumelage de nos deux villes. Le maire de Lambersart a rappelé avec un humour quasi anglais les débuts de ce jumelage et, peut-être que , pour atténuer le chagrin des sujets de sa Majesté qui viennent de perdre pour plusieurs années les cloches de Big Ben, ou peut-être pour attester que malgré le Brexit nos deux cités continueront  à entendre le même son de cloche, celui de l'amitié, il leur a offert une petite cloche gravée au nom de nos deux villes.

La semaine suivante ,les nouveaux Lambersartois ont été accueillis au Colysée, juste après le vernissage de l'exposition conjointe d'Isabelle Venet et Bénédicte Dubart. Incontestablement des œuvres de qualité sont exposées. Sans doute subjuguée par le talent des artistes et souhaitant élever les esprits, une intervenante a terminé son allocution par un étonnant « je terminerai par une citation qui n'est pas de moi ! » Quelle modestie !

Enfin, cette semaine, ce sont les bacheliers ayant obtenu une mention « très bien » qui ont été reçus et félicités par les élus.. C'est le début de la réalisation d'un engagement émis par « Lambersart,le cœur en plus ! »,en 2014. C'est donc une excellente initiative. Si l'opposition avait été associée à la concrétisation de cette idée, elle aurait proposé d'une part, d'ouvrir la cérémonie à un plus grand nombre de jeunes méritants, selon des critères à définir, et, d'autre part, d'offrir le bon d'achat de 25€, non pas pour un achat à la Fnac mais chez le libraire de Lambersart « Au temps lire » , avenue de Dunkerque.

La rentrée est faite...reste l'année pour bien faire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article