CE QUE J'AI DIT...

Publié le par lambersart-yvon cousin

RYTHMES SCOLAIRES CM du 30/06/2017

Ce que j'ai dit........

Monsieur le Maire,

Je ne pense pas qu'il soit utile de refaire le débat des années 2013-2014 . Comme nous, vous avez alors condamné la réforme des rythmes scolaires .

En avril 2013 vous écriviez dans Lambersart infos « nous ne voyons pas la valeur ajoutée de cette réforme qui impliquera un coût supplémentaire équivalent à 7% d'impôts locaux . ..;et je sens une grande résistance de la part des parents et des enseignants »

En juillet vous ajoutiez qu »en tant que député j'ai voté contre la réforme : une réforme mal préparée ...pour un bénéfice discutable sur le rythme de l'enfant ... »

L'année suivante , vous récidiviez en écrivant: « les ¾ des personnes interrogées souhaitent le statu quo et ne voient pas l'intérêt de cette réforme...mal préparée dans le cadre d'un décret mal fagoté « 

Malgré toutes ces déclarations, en vous retranchant derrière votre fonction de maire, vous avez vite baissé pavillon et arraché l'assentiment des Lambersartois pour une solution boiteuse sur le plan éducatif qui abandonne la moitié des enfants le vendredi après midi, « ce qui n'est pas une très bonne chose » vient de déclarer dans une belle litote le nouveau ministre de l'Education Nationale . (Vx Nd 26 JUIN 2017)

Le groupe de « Lambersart le cœur en plus ! » se montrait bien plus combatif que vous . Vous nous compariez même à des délinquants . Mais passons, ne nous chamaillons pas sur ces choix . Prenons acte que malgré les déclarations de quelques experts chronobiologistes , les effets de cette réforme sont contestables et contestés. Les parents constatent, et un rapport de l'IGEN le confirme, que leurs enfants sont fatigués et à 80% rejettent la nouvelle organisation . les écoles privées du département dont 11 sur 363 avaient quand même ,- sans obligation -, choisi d'appliquer les 5 demi- journées de classe, ne sont plus que 3 aujourd'hui. Ne parlons pas des NAP souvent indigentes où le coloriage répétitif est hissé au rang d'art pictural . A Lambersart même, les comités de suivi ne se réunissent plus , par désintérêt certainement.

Et voilà qu'aujourd'hui le gouvernement offre la possibilité de revenir à la situation antérieure, celle que, comme nous, vous préfériez.Nous avions toutes raisons de nous réjouir et nous nous apprêtions même à vous suivre dans une belle unanimité retrouvée . Les groupes Lambersart passionnément et Lambersart le Coeur en Plus !, serrés l'un contre l'autre pouvaient se préparer à vivre et à faire vivre des jours radieux. L'entente et le bonheur retrouvés,en quelque sorte !
Hélas, trois fois hélas, vous nous proposez ce soir d'ajourner notre bonheur .Pourquoi ? Reniez-vous ce que vous affirmiez il y a peu ? Le coût de la réforme vous indiffère-t-il maintenant ? Pouvez vous, même grosso modo , nous en faire ce soir un bilan financier ? La ville s'enrichirait-elle donc sur le dos de l'Etat et des familles dans cette opération ? Etes vous convaincu maintenant que l'intérêt de l'enfant est différent de celui que vous croyiez être en 2014 ? Ce n'est sans doute pas le cas.

Avouez alors, M.le Maire,qu'en nous présentant cette délibération, vous êtes inconséquent, c'est à dire en contradiction avec vous-même !

A cette inconséquence, je voudrais ajouter la fâcheuse impression d'une non réactivité. Que proposez vous ? Un trimestre pour réfléchir et consulter et un autre pour décider . Bien des villes voisines, sachant comme nous depuis l'élection présidentielle que le changement de rythme scolaire pourrait être effectif à la rentrée 2017, ont pris les dispositions nécessaires en quelques semaines . Ici, rien. On va regarder passer les trains. Lambersart vit en léthargie.

Mais direz-vous , je suis démocrate, je vais consulter . En 2014 vous aviez déjà noté après consultation que » la solution du regroupement des activités périscolaires sur une ou plusieurs demi-journées venait nettement en recul , à l'exception de l'école La Fontaine, dans le choix des parents. » Vous avez pourtant choisi de libérer le vendredi après-midi.Quelle démocratie !

Mais ,admettons que vous soyez devenu démocrate. Vous ne nous aviez pas habitué à cela, Monsieur le Maire. Certaines associations aux Mucheaux, à Canteleu ou ailleurs vont se réjouir de votre changement d'attitude. Hélas, en attendant la fin de vos atermoiements les enfants continueront à se fatiguer inutilement, les parents continueront à payer cher les N AP (nouvelles activités périscolaires) et la ville les centaines de milliers d'€ dont vous parliez en novembre 2014. Même l'Education Nationale qui pourtant n'est pas réputée pour sa célérité va nous devancer. Vous venez en effet de recevoir la note  enjoignant les conseils d'école à se prononcer pour le 7 juillet .Ils y arriveront tandis que nous , nous n'avons rien anticipé .

Nous aurions tant aimé vous accompagner dès maintenant dans le retour aux 4 jours de classe,Monsieur le Maire . Hélas, votre inconséquence et votre manque de réactivité sous couvert de démocratie nous séparent encore aujourd'hui. Nous voterons contre cette délibération stérile.

Je vous remercie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article