LE CANDIDAT DU RENOUVEAU

Publié le par lambersart-yvon cousin

Le candidat du renouveau a commencé à faire distribuer sa propagande électorale. Avec inquiétude . Car même dans une circonscription acquise à la droite depuis des décennies il risque de se voir ranger piteusement dans le musée des ex- gloires locales . Que peut-il donc espérer sur son strapontin ? .

S'il est battu, il reviendra penaud à la mairie de Lambersart et s'il est élu suppléant, sur son strapontin encore, il s'échinera à  tenir les rênes de J Houssin le député titulaire. Dans ce cas , B Astruc sa femme et son beau fils pourront quand même  continuer à se faire rémunérer au cabinet parlementaire de l'ami Jacques , en toute légalité.

Par ici la monnaie. !

Rien ne l'empêchera non plus,même s'il est élu sur son strapontin toujours, de lorgner sur un siège de sénateur en septembre prochain. C'est un spécialiste du " braves gens élisez-moi et après je me casse !" (souvenez vous de l'élection au Conseil Régional). Et, s'il est élu sénateur, il abandonnera alors son ami Jacques en lui laissant en otage sa femme et le beau fils bien au chaud . Lui même pourrait donc à nouveau, après avoir délaissé la mairie, parader sous les ors de la République.

Mais ,me direz vous, tout cela ne serait que fourberie  ? Quel esprit tordu est le vôtre ! Si MPD souhaite après un quart de siècle «  remettre ça  » , c'est qu'il se sacrifie encore et encore  pour le bien du peuple.Que ferait-on sans lui ?

Bon, c'est vrai que dans sa liste de soutiens certains se sont fait piéger et que dans sa majorité au Conseil Municipal quelques esprits éclairés rechignent maintenant à le soutenir ...Des infidèles , des félons !

Heureusement l'arrosage tous azimuts depuis des mois de sommes incontrôlées de la" réserve parlementaire "et quelques promesses mirifiques pourraient éviter la débandade.

Faut il souhaiter sa défaite ? Que deviendraient alors son chauffeur personnel, que deviendrait le photographe attitré de Monsieur et Madame , et les repas au restaurant ...? Des emplois seraient supprimés et l'économie gastronomique en prendrait un coup ! Des esprits vrillés imaginent même le cas où B. Astruc devrait aller pointer à la Maison de l'Emploi. Vous y croyez, vous ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Blaise 23/05/2017 20:34

Il pourra peut être enfin se promener, à pied, dans les rues de sa ville, y faire ses courses, rencontrer ses concitoyens... et les saluer... ce qu'il n'a pas su faire depuis des décennies !
...Mais comment laisser partir une si belle "enveloppe" ? http://newscdn.newsrep.net/h5/nrshare.html?r=3&lan=fr_FR&pid=14&id=Qud29911dc6_fr&app_lan=fr_FR&mcc=208&declared_lan=fr_FR&pubaccount=ocms_0&showall=1