MA VILLE ATTRACTIVE

Publié le par lambersart-yvon cousin

"Si j'connaissais le con qui a fait sauter le pont ! » se lamentait Pithivier dans la 7e Compagnie..
Si j'connaissais le dindon qui a planté les panneaux à l'entrée de Lambersart (pont Royal) ai-je envie de dire...
Certainement un champion de lecture car je mets au défi tout automobiliste de lire les 20 panneaux (!) sans se faire klaxonner, se faire qualifier de « connard » ou même se faire emboutir en décryptant le foisonnement des indications commerciales.

« Des cons ! » qu'il a dit le papa stressé de ne pas lire " Lycée Jean Perrin " lorsqu'il a conduit sa fille qui y passait le bac .

« Qu'est ce qu'on en a à foutre du «  Centre d'Interprétation de la Deûle !» qu'ils disaient irrespectueusement les sportifs qui ne voyaient ni la salle P de Coubertin ni même le quartier du Pacot Vandracq alors que La Cessoie est bien indiquée.

Je n'ose reprendre les mots « chaleureux » de ceux qui ont dû longer la Deûle alors qu'ils se rendaient à une soirée au Castel St-Gérard.

Bref si vous n'êtes pas de Lambersart, vous avez intérêt à avoir un GPS critiqueront ceux qui dénigrent toujours sans jamais rien proposer ...

En tout cas moi, je m'en fiche , je sais où se trouvent mon coiffeur, ma banque et même mon pressing. Tiens, je ne les ai pas vus sur les panneaux...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Pardon pour une coquille: lire "comment sont choisis".
Répondre
P
Tout-à-fait d'accord sur les panneaux de commerces! <br /> Il serait intéressant de savoir comment son choisies les commerces indiqués, ce qu'ils payent et combien touche la ville (ou le département) pour l'occupation du domaine public.<br /> Pour les grands panneaux, compétence de la MEL (sauf erreur), vous y êtes notre représentant; à vous de "jouer" ! <br /> Cordialement
Répondre