ENCORE UNE MISE EN EXAMEN

Publié le par lambersart-yvon cousin

Le ciel s'assombrit pour Le Couple.

Après Monsieur déjà condamné à indemniser deux anciens conseillers municipaux qui se trouve sous le coup de deux plaintes , en particulier pour détournement de fonds publics ; voici Madame qui devra à son tour répondre de propos outrageants ou injurieux publiés dans le magazine municipal dont elle est directrice de publication.( source Daily Nord et La Voix du Nord).
Certains de leurs amis, connus pour leur honnêteté, ne commencent ils pas à s'interroger , même si la présomption d'innocence est de droit ?

Deux attitudes sont étonnantes dans cette nouvelle affaire :

Tout d'abord celle de B Astruc qui déclare « je suis tout à fait sereine. J'ai été mise en examen en tant que directrice de la publication mais je n'écris aucun article . » Autrement dit , «  c'est pas moi, c'est l'autre ! » . Ou encore « responsable mais pas coupable » ! on a déjà entendu ça

Ce n'est pas  de mon point de vue une attitude courageuse. Comment peut-on en effet se gratifier du titre de directrice de publication quand on refuse la responsabilité de cette même publication ? Est ce là aussi une fonction fictive ? Et pourquoi alors avoir fait voter à la majorité municipale le prise en charge de ses frais d'avocat ?

Second sujet d'étonnement : la mise en examen de Sébastien Leblanc, élu de St André, collaborateur de cabinet du maire , membre du groupe Lambersart Passionnément, auteur, paraît-il, des propos incriminés .Un collaborateur zélé donc. N'est ce pas déjà lui qui s'était fait prendre à changer subrepticement les serrures du siège de la fédération UMP du Nord. Un vrai zélé donc (comme l'avait été un collaborateur du maire qui avait trafiqué une photo dans la campagne électorale). Et donc, puisque B.Astruc est innocente , serait ce donc lui qui a écrit que l'opposition lambersartoise, Eric Darques et l'association des Habitants de Canteleu étaient des « pseudo-citoyens » ? . S'il n'était aussi « lié » à ses patrons, je l'inviterais volontiers à se rapprocher de ces pseudo-citoyens qu'il a offensés pour qu'il prenne auprès d'eux une belle leçon de civisme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article