LE VENT VA TOURNER , LES GIROUETTES AUSSI

Publié le par lambersart-yvon cousin

.

L'arrogance n'est plus de mise. Dimanche dernier Madame la vice- présidente du Conseil Départemental, vice présidente du SIVOM, adjointe au maire chargée de « la stratégie » culturelle a voulu se placer en tête de la longue file d'attente du bureau de vote. M.le Député maire, vice président de la MEL, conseiller « politique » de Nicolas Sarkozy a dû l'inviter à prendre place dans le rang, comme tout un chacun.
M. le Député-maire a -lui- bien compris que les temps changent !

Les Lambersartois apprécient de moins en moins en effet les privilèges et ce n'était pas le jour de les contrarier ! . Déjà que , statistiquement, dans les files d'attente de la ville ,moins de 19 % des électeurs étaient prêts à suivre les consignes de vote que le maire leur avait adressées quelques jours avant le scrutin . Fallait pas les crisper !

A Lambersart donc, malgré la longue  lettre de  recommandation du maire, le candidat Sarkozy a été éliminé. Avec moins de 19% des voix obtenues par leur mentor,. M P Daubresse et son épouse viennent encore de descendre d'une marche et voient s'envoler leur rêve d'accrocher de nouveau un ministère. Finies aussi les embrassades et les enlacements sarkosystes sur les estrades !

Que faire pour rester dans la course ? Vite, vite se rapprocher, comme beaucoup, du vainqueur et lui faire allégeance publiquement. Vite, vite , « se placer » au mieux dans le camp des Fillonistes. Et n'allez pas croire que c'est là un symptôme du « je retourne ma veste du bon côté » comme le chantait Jacques Dutronc. Non, cela s'appelle de la clairvoyance politique !

Un petit « hic » quand même concernant notre député maire. Il n'y a pas si longtemps il écrivait dans son livre « Un quinquennat si tranquille » que Fillon était un vrai-faux premier ministre et d'autres amabilités du genre : « il est un homme secret, peu exubérant et très orgueilleux ...proche de l'aile nationale....qui, lorsqu'il se sent menacé, a un grand pouvoir de nuisance et peut recourir à des méthodes dignes de l'époque de la reine Margot ». !!!

A la journaliste qui s'étonnait d'une telle accusation : « vous voulez dire qu'il manie le poison ? » demanda-t-elle , il répondit « Oui, mais pas au sens propre . Le poison moral ça existe . François Fillon intériorise ses rancunes et les ressort en temps utile » . Ainsi, dit-il, il a mis des bâtons dans les roues de Borloo pour chacune des rubriques du Grenelle de l'environnement « Oh ! Pas de front ,mais en douce, en lui plantant des banderilles dans le dos ».

 François Fillon le torero va certainement apprécier comme il convient la sincérité du nouveau converti  !

P.S. Pour éviter toute ambiguïté, je tiens à préciser que les propos rapportés ci-dessus ne reflètent pas mon opinion. Je ne connais ni F. Fillon ni A.  Juppé...et mon choix n'est pas encore fait

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie-Noëlle 23/11/2016 10:03

Excellent ! La mère Astruc, femme de Daubresse, ne manque pas de sel ! Sarko a perdu : Plus que bien et OUF ! Mais Fillon est méchant. Il y a bien longtemps que je l'ai saisi ainsi. J'ai voté Alain JUPPE. Il est tout à fait prêt à devenir notre Président. Il suffit de voir sur le terrain sa très belle ville de Bordeaux que je connais bien. Alain JUPPE sait et peut rassembler les français. Il suffit de constater qu'il a été réélu Maire de Bordeaux avec des voix de gauche et de droite.
Je n'ai pas apprécié de recevoir la longue lettre de Daubresse nous invitant à voter Fillon. Il n'est pas notre mentor et n'a pas à nous dicter notre vote.
A la lecture de votre blog, j'ai été confortée dans mon appréciation sur Fillon : fourbe, tirant dans le dos, premier ministre, soutien indéfectible de Sarko, alors même qu'il ne semblait pas en accord avec lui. Il n'a pas su lui dire NON. En ce sens, il ne peut se prétendre Gaulliste !
S'il devient président, il sera brutal, comme son programme.
Je ne poursuis pas. Je dis simplement : VIVE ALAIN JUPPE !

DARQUES 23/11/2016 09:52

PFFFFF!! Encore un article qui enfonce les portes ouvertes!
Que les politiques se rallient au plus fort ça s'est vu de tout temps...sauf quand l'homme politique est un grand!
Hélas, il n'y en a plus depuis la mort de Georges POMPIDOU. Les suivants que des nabots, sans colonne vertébrale, prêts à changer de "conviction" au moindre vent mauvais venu d'un sondage.

Pauvre pays, dans lequel ceux qui sont sensés gouverner, ne savent pas maintenir un cap. D'alleurs, Mélanchon le disait à propos de François Hollande...un capitaine de pédalo!!!
Ce substantif autant flottant que sportif, s'applique à 99% des "grands politiques"...alors vous comprenez chez les petits...

Edgar Faure disait: "Ce n'est pas la girouette qui tourne, mais le vent"...il avait raison, la girouette ne fait qu'en indiquer le sens.

François FILLON, qui sera sans doute le prochain président de la République, est le tout dernier à pouvoir encore changer les choses, pour que notre Pays retrouve son lustre et sa place. Ensuite ce sera le néant!!

Il est évident qu'il aura besoin d'un Parlement qui lui fasse confiance, et soit sur les mêmes lignes force que lui. C'est pourquoi, François FILLON, va devoir revoir de fond en comble les investitures pour les prochaines législatives, et s'assurer que dans chaque circonscription, il y ait un député qui pense comme lui, et qui surtout ne le trahira pas au moindre coup de tabac sondagier!
.
Oui, il est plus que temps de se séparer des politicards, des "niveau zéro" de la politique, de ceux qui abîment La France, tous les jours.
Bref de ceux qui forment le trop plein, cher au Général, et que l'on doit renvoyer à la place qu'ils n'auraient jamais du quitter: L'égoût.