RETOUR

Publié le par lambersart-yvon cousin

RETOUR

Retour aux affaires et à la terre après la coupure des vacances.

Pour « les affaires » il faut attendre un peu. La justice est toujours lente. C'est à la fois sa force et sa faiblesse.

Pour la terre -agricole, s'entend - juillet et août ont été une période de semailles. Les graines de la contestation ont bien été semées aux Muchaux, le futur septième quartier de Lambersart.

Le projet du maire a été vivement attaqué par de nombreux lambersartois sur le cahier du commissaire enquêteur qui l'a lui même fortement critiqué. Tel qu'il est, personne n'en veut ni à Verlinghem, ni à Lambersart, ni à Saint-André. C'est à l'évidence le résultat d'un manque de débat et de concertation . Tanguy Dumez, à qui le maire avait refusé la parole au cours d'une réunion publique a de quoi se réjouir. Mais il n'a pas gagné la partie .Même si ses arguments sont solides,le maire de Lambersart qui cumule les fonctions de maire et de vice-président de la MEL chargé de traiter des problèmes fonciers (peut il être alors juge et partie?) n'appréciera pas de devoir capituler" en rase campagne" . Et si l'affaire devait être portée en justice, elle viendrait s'ajouter aux cinq recours ou plaintes auxquels il est déjà confronté. Cela commence à faire beaucoup

Le deuxième retour à la terre est cette proposition de visiter les fermes du secteur .

« Terroir en fête « est une bonne idée et je souhaite qu'elle réussisse.Malheureusement je constate qu'une fois encore les arrières pensées politiques polluent l' initiative. Avez vous vu la plaquette de présentation ? Ze couple s'y trouve en bonne place. En ouvrant, c'est la photo de Monsieur. En fermant c'est la photo de Madame. Impossible d'y échapper. N'y a t il pas quelque élection en vue ? S'agit-il de se réconcilier avec quelques agriculteurs ? Ce sont des pensées pernicieuses que je rejette. Quoique...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article