UN ROBOT POUR LA GONFLETTE ?

Publié le par lambersart-yvon cousin

UN ROBOT POUR LA GONFLETTE ?

Le banquet de printemps des aînés est un moment de rencontre et de convivialité que les Lambersartois de plus de 70 ans apprécient. Ils étaient 420 à déguster le lapin ce mercredi.

C'est aussi pour le maire l'occasion de mettre un peu de démagogie dans son allocution. .Cette année il a annoncé que le service de conduites accompagnées pour les personnes dépendantes se mettrait bientôt (enfin!) en place mais aussi que Lambersart se doterait i d'un robot.

Un robot ??? Pour quoi faire ?

Si l'idée est séduisante, espérons que ce nouvel engin aura un avenir meilleur que le fameux distributeur automatique de documents « qui devait (nous) changer la vie et que Lambersart serait la première ville de France à l'utiliser . » (janvier 2012). Ça n'a jamais fonctionné sauf à gonfler la communication du maire. La gonflette, la gonflette communicante disent certains mauvais esprits.

Souvenez vous aussi de la collecte des poubelles publiques à cheval, la même année, quand la location du cheval coûtait plus que le salaire d'un ouvrier municipal ! La gonflette, la gonflette... Les plus gentils disent que c'est du folklore ou de la com'...mais malheureusement ça coûte cher aux contribuables lambersartois.

J'espère que l'envie de faire parler de soi n'ira pas jusqu'à utiliser un drone pour photographier les véhicules mal stationnés ou les automobilistes roulant trop vite ! Là aussi on pourrait être les premiers en France comme pour la taxe d'habitation. !

En parlant de premiers... j'ai remarqué que dès le milieu d'après midi les élus de la majorité ont été les premiers à quitter le banquet ! S'ennuyaient-ils à ce point ?...

S'ils étaient restés ils auraient pu entendre cette réflexion amusante de Y. Bauw , aveugle, qui ne refusa pas le verre de vin qu'on lui proposait ,en disant « Il paraît que lorsqu'on boit on voit double . Moi j'aimerais bien au moins voir d'un œil ! »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article