à Patrick

Publié le par lambersart-yvon cousin

à Patrick

Tu m'as demandé hier pourquoi j'avais, avec d'autres, déposé plainte contre notre gentil maire .Heureusement j'ai compris que tu ne faisais plus partie de ceux qui nous jugent encore, mon équipe et moi-même, comme des méchants et des rancuniers. Mais comme tous tu aimerais voir s'arrêter « la guéguerre » . Bien sûr qu'elle devrait s'arrêter cette guéguerre et elle pourrait même s'arrêter vite si la majorité municipale montrait moins de haine envers ceux qui s'opposent démocratiquement .

La tâche d'opposant n'est pas facile, ici et ailleurs, pour qui ne veut pas « se coucher. » et fermer les yeux sur des abus, des injustices, du favoritisme et du copinage. Pour ceux qui combattent les professionnels de la politique.J'ai cru comprendre que tu étais de cet avis.

Une chose exceptionnelle s'est produite la semaine dernière à Lambersart. L' association des habitants de Canteleu, toujours prête à défendre un bien vivre verdoyant dans son quartier ; Eric Darques le pourfendeur des tricheurs et des corrompus en politique, et les élus de « Lambersart,le cœur en plus ! » se sont unis pour dénoncer une injure dont ils sont l'objet dans le bulletin municipal. On les y qualifie de « pseudo-citoyens ».

Cette union est exceptionnelle, conviens en , et atteste que nous portons haut l'idée du civisme . Tous nous sommes engagés depuis des dizaines d'années dans la vie municipale et nous mettons notre honneur à servir nos concitoyens, notre commune, notre pays.Ne plus respecter notre choix, c'est nous agresser.

Cette union est une première à Lambersart ! Elle n'est pas politique. Et même si certains trouvent le motif de la plainte futile; elle n'en traduit pas moins une demande de sanction parce que , dans une année que le maire a lui-même qualifiée « d'année de la citoyenneté », désigner des élus de « pseudo-citoyens » est une offense , un outrage.Je te connais suffisamment pour savoir que tu es sensible à ce type d'injure.

Cette insulte n'est pas la première. En 2014 déjà le groupe d'opposition se faisait traiter de « démago-populistes » ; en 2015 dans la tribune municipale l'auteur de la tribune nous accusait de tenir « des propos de caniveau ». Personnellement j'ai eu droit aux invectives : au cours du conseil municipal du 30 septembre 2015 le maire a eu le cynisme de dire « Monsieur Cousin a l'art de poser les points d'interrogation sur des faits qui sont souvent erronés. C'est un vieux procédé de disqualification utilisé pendant la deuxième guerre mondiale . !!!!!. » Mais jusqu'où ira-t-il dans l'insulte ?

Je pense que tu as compris notre démarche . Merci. Mais je veux aussi m'adresser à ses amis, à ses suppôts , à ses inconditionnels à qui je demande seulement de juger de telles paroles . Je leur demande même de rechercher dans mes propos ou mes écrits si de telles avanies ont un jour existé !

La politique à ce niveau est nauséabonde .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre 02/05/2016 17:22

Bonjour,
Je soutiens pleinement vos actions ! Encore outré par ce bulletin municipal qui ne devient dans son éditorial qu'une tribune politique truffé de mensonges ! C'est le bulletin de Lambersart et non de l'UMP !!!
Puisque vous assistez au conseil municipal, une question à poser : combien coûte, par an, la voiture et le chauffeur de M. Le Comte ???? qui sert d'ailleurs aussi à ses activités de député et non de Maire....
Et malheureusement son pseudo successeur ne vaut pas mieux : comme son Maître, il n'a jamais dû apprendre à dire bonjour !