~~UN PAS EN AVANT, UN PAS EN ARRIÈRE

Publié le par lambersart-yvon cousin

~~UN PAS EN AVANT, UN PAS EN ARRIÈRE

Ça devient une habitude, presque une spécialité maison.

Toujours dans le cadre de sa « bonne et saine gestion », la majorité municipale accumule les bévues et les erreurs .

Tantôt elle laisse se dérouler des travaux immobiliers avenue de l'hippodrome sans exiger d'abord un permis de construire ou même une autorisation de travaux. Heureusement Lambersart,le cœur en plus ! dénonce et écrit au préfet pour exiger le respect de la loi par tous. Le maire se résout.

Tantôt dans sa soif de gestion « dynamite » du patrimoine, le maire annonce la vente précipitée à Canteleu d'un bel espace vert sur un terrain sportif et d'une salle de sports en vue de construire des appartements. Et ceci dans un quartier déjà surpeuplé. Heureusement Lambersart, le cœur en plus !dénonce cette absurdité . Le maire s'incline en partie.

Tantôt, à Canteleu encore, du côté de la rue Ampère, le maire oblige – au mépris de toutes les recommandations écologiques - les automobilistes à s'engouffrer et à encombrer l'avenue de Dunkerque déjà saturée .Heureusement Lambersart le cœur en plus ! dénonce et le maire doit organiser une consultation locale pour un changement éventuel du sens de circulation .

Et aussi : dès le premier jour des vacances de février les familles dont les enfants fréquentent les centres de loisirs apprennent que désormais elles devront fournir le goûter à leur progéniture. Heureusement Lambersart,le cœur en plus! dénonce cette augmentation déguisée du prix des centres de loisirs et la rupture de l'égalité des enfants devant la petite collation de l'après-midi. Le maire est obligé de revenir sur sa décision 48 heures plus tard.

Merci qui ?

Le maire annonce, l'opposition dénonce, Dommage qu'il faille souvent ces coups de semonce !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article