RÊVE BRISÉ

Publié le par lambersart-yvon cousin

RÊVE BRISÉ

Ce samedi, au cours de l'assemblée générale du comité lambersartois , le président Henri Pécou a remis au toujours souriant Marc Lefebvre la médaille du Souvenir Français, en particulier pour services rendus. Médaille amplement méritée car le récipiendaire venait encore de restaurer ce matin même la tombe d'un militaire

.La médaille n'étant pas encore gravée,le président demanda à Marc Lefebvre de la lui rendre en fin de réunion pour qu'il puisse la faire personnaliser.

Jean Jacques Briffaut, chargé des cimetières communaux a vite compris tout l'intérêt qu'il pourrait tirer d'un tel arrangement. Il proposa donc au nouveau médaillé de travailler pour lui dans les cimetières de la ville moyennant quoi il lui remettrait un chèque... que l'intéressé lui rendrait quelque temps plus tard ! Astucieux n'est-ce-pas ?

Il y avait pourtant un petit truc qui ne collait pas dans le montage : c'est que Marc Lefebvre travaille gratuitement pour « le Souvenir Français » ! et qu'il ne pourrait évidemment pas travailler gratos pour la ville...

Le rêve de J.J. Briffaut était donc enterré...ce qui, après tout, est normal dans un cimetière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article