~~DES RIRES ,DES LARMES, ET DES BIJOUX DE FAMILLE

Publié le par lambersart-yvon cousin

~~DES RIRES ,DES LARMES, ET DES BIJOUX DE FAMILLE

A Canteleu, monsieur, on se déplace pour assister aux conseils de quartier. Ce jeudi n'a pas dérogé à l'habitude.

Après l'énumération par C Caudron de quelques chiffres bien choisis pour convaincre l'assistance qu'on est les meilleurs gestionnaires du coin,la question de l'emplacement du marché hebdomadaire a enflammé les esprits : faut-il laisser le marché dans la rue de l'église ou le transférer près de l'église justement ? La maraîchère qui s'est exprimée - pas besoin de micro, qu'elle a dit – pour refuser l'implantation des étals près du sanctuaire, a bien fait rire l'assistance en exprimant à sa manière la coexistence impossible entre les commerçants et leurs clients d'une part et les fidèles de l'autre. Les uns sont enclins à plaisanter et à parler haut ce qui ne peut qu'offenser les familles endeuillées .C'est vrai que les jours de funérailles le monde des carottes et du fromage – fût-il de l'abbaye du Mont des Cats- a du mal à côtoyer la messe et les pompes funèbres !

Après les rires ,on a connu les pleurs versés par un tout jeune homme qui ne comprend pas que le maire puisse lui enlever , à lui et à ses copains , le terrain de jeux dans l'enceinte du stade Guy Lefort . Moment émouvant et exceptionnel qui fut applaudi par l'assistance . Une telle salle emportée par l'émotion j'en 'ai connue une il y a quelques années quand il a été pour la première fois question d'urbaniser le quartier des Muchaux. Alors, c'est l'agricultrice qui s'est levée pour expliquer les liens qui unissaient la terre agricole à sa famille et qu'on ne pouvait pas enlever ainsi le travail à ceux qui en ont besoin.

Et ce fut l'attaque en règle des habitants du quartier contre les projets immobiliers du maire et contre la vente effrénée de terrains dans ce quartier qui a pourtant besoin de respirer. C'est de la gestion « dynamique » du patrimoine défend encore le maire ; c'est de la gestion « dynamite » du patrimoine ai-je envie de répondre . Il ne restera bientôt plus rien ! Tous les bijoux de famille sont à vendre ! Même la salle de sports ne trouve plus grâce aux yeux des bétonneurs !

Heureusement j'ai cru déceler une ouverture : tout le projet immobilier serait maintenant « négociable » dans le fond et sur la durée sauf Guy Lefort . Même la démolition de la salle Ste Cécile aurait été annoncée à tort !

Une promesse ? ...qui n'engage que ceux qui l'ont entendue ? On verra !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article