LA GALERIE

Publié le par lambersart-yvon cousin

LA GALERIE

Ce samedi, inauguration de la Galerie où seront exposées à demeure à l'Hôtel de Ville des œuvres de peintres du Nord reconnus parfois au niveau international

. Les orateurs officiels ont bien sûr rendu hommage et remercié Bernard Claeys, généreux donateur qui avant le décès de son épouse avait décidé d'offrir aux Lambersartois et aux visiteurs de l'Hôtel de Ville des toiles de grande valeur.

Dans sa courte allocution, Bernard Claeys, ému, a dit tout l'attachement qu'il a pour les artistes de notre région, hissant même la Flandre au rang de terre des arts.

Jean René Lecerf, président du département a lancé une idée sinon neuve, du moins réalisable si sa volonté politique persiste : celle de faire sortir des réserves de nos musées les centaines d'oeuvres qui y dorment et de les exposer.

Cette cérémonie a eu une résonance particulière pour moi.Certes ,comme tous les invités, j 'étais heureux que notre mairie accueille Dodeigne, Leroy, Pattou, Pignon ou Van hecke. C'est un honneur et une fierté. Mais il en est un que je privilégie : Jacques Chérigié , mon condisciple au lycée d'Armentières.

Je ne l'avais pas vu depuis cette époque lointaine où nous avions comme professeur de dessin Maurice Sailly. Jacques Chérigié a suivi avec bonheur les traces du maître pour être aujourd'hui l'artiste talentueux et reconnu sachant dénoncer par le pinceau les cruautés guerrières (massacre des innocents ; cavaliers de l'apocalypse...) et se moquer de certains « mythes » (les frites insérées dans l'Angélus de Millet ou Romulus et Remus préférant le Coca Cola au lait de la louve …) Je me suis fait photographier avec lui devant . « Kemmel », une œuvre qu'il faut approcher pour y chercher et pénétrer bien des détails de notre Flandre.

J'ai vraiment été très heureux de revoir Jacques Chérigié , au plus haut de son art, peut-être. Doublement heureux aussi car mon condisciple laissera indéniablement sa trace dans le futur et Lambersart a désormais sa part dans ce futur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article