JE SUIS UN SOUFFRE-DOULEUR !

Publié le par lambersart-yvon cousin

JE SUIS UN SOUFFRE-DOULEUR !

~~Notre adjointe à la communication qui n'a peut-être pas un sens aigu de l'humour n'a pas apprécié le texte dans lequel je me moquais gentiment de la bourde de son service affichant dernièrement sur les panneaux d'information de la ville : «Un nouvel accueil pour plus de sévices. »

Elle vient de se venger petitement en m'envoyant un courrier recommandé avec accusé de réception (diable ! J'en tremble encore !) m'enjoignant de remettre les textes du groupe « Lambersart,le cœur en plus ! » avant le lundi midi sous peine de ne pas les publier dans « Lambersart-pipeau ».

Aucun rapport avec ma moquerie du 17 janvier dernier bien sûr mais un coût pour la ville ... Près de 5€,.plus le travail de secrétariat .Un mail m'aurait suffi !

. Je comprends la soif de vengeance de notre adjointe si dévouée et son désir de connaître au plus vite le contenu des textes de l'opposition qui piquent souvent là où ça fait mal .Fait-elle partie de ceux qui ne lisent dans Lambersart-pipeau que la tribune des opposants ? Je n'ose y croire.

Non, la raison est plus basique. En obligeant à remettre le texte le lundi midi, cela donne au Couple le temps de bien peaufiner ses arguments de réponse , de clouer le bec des opposants et de les clouer au pilori !

En somme elle a raison de l'afficher, Me l'adjointe à la communication : Lambersart est la ville de tous les sévices !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article