DARQUES VAFORT !

Publié le par lambersart-yvon cousin

DARQUES VAFORT  !

! Il est sorti et en vente au Furet depuis mercredi. Avec deux interviews de lancement à la clef. L'une, dans Daily Nord (internet) sous la plume du redouté Marc Prévost ; l'autre sous celle de Julien Lécuyer,lui même, chef d'agence à La Voix du Nord, en page « métropole »

. « Au Nord il y avait les corrom...pus » est un brûlot qui met en scène quelques politiciens locaux , pas très propres sur eux . Qui ?

Les premiers exemplaires se vendent très bien m'a t on dit . Pas étonnant . Ceux qui craignent d'être cités ou pris la main dans le sac des magouilles s'affolent .Notre maire ,quant à lui, aurait déjà décidé de porter plainte.Pour diffamation ? Pour dénonciation calomnieuse ? Je n'en sais rien mais DARQUES-VAFORT se dit serein. On dirait même qu'il n'attend que cela pour déballer davantage.Ça promet !

En sept chapitres le livre présente quelques coups-bas, des coups tordus, des malversations de nos « élites » politiciennes. Le dossier du grand stade est édifiant. On croit que l'intérêt général guide le choix des élus métropolitains ; en fait on découvre que ce sont des tractations d'arrière boutique dans la perspective de la succession de Pierre Mauroy qui vont faire la décision. M.P. Daubresse par exemple n'a de cesse d'écarter Henri Ségard, ex maire de Comines et de « tirer dans les pattes « de Martine Aubry. Triste spectacle . Indigence et malhonnêteté sont au pouvoir.

Les compromissions avec la Sté des Eaux du Nord ou les magouilles dans le Valenciennois sont aussi de la fête . Lambersart n'échappe pas aux condamnations. « La maison de verre » se fait aussi étriller pour détournement de fonds publics.

Le livre est bien écrit et se lit facilement même quand Eric Darques explique en détails le dessous des jeux de cartes ,bien opaques.

La conclusion est nette. « Je refuse de laisser notre pays s'avilir à cause de pratiques politiciennes qui servent des intérêts personnels au détriment de ceux des citoyens ».

Eric Darques avoue que son engagement « n'est pas toujours facile » et que la corruption n'est que rarement réprimée. Les citoyens eux-mêmes , écrit-il,demeurent presque indifférents face aux phénomènes de corruption, tant ces pratiques leur semblent relever de la fatalité....ils observent d'un regard lointain les trahisons quotidiennes des principes républicains »

Il critique beaucoup mais il propose aussi. J'ai relevé cette idée toute simple « exigeons que la non-condamnation à des faits concernant l'argent public soit désormais une clause d'éligibilité » Et enfin il lance un appel « à tous les contribuables qui refusent de voir leur portefeuille servir de vache à lait » pour qu'ils rejoignent son association : Front républicain d'intervention contre la corruption.

Voilà une livre qui plaira à la majorité mais qui sera vilipendé par d'autres .Je vous laisse deviner...

. C'est un livre courageux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article