VERT DE RAGE

Publié le par lambersart-yvon cousin

VERT DE RAGE

Serait-il vert de rage notre maire ?

Au dernier Conseil municipal il a été secoué par les observations et les critiques de « Lambersart,le cœur en plus ! » . Aussi, dans le dernier numéro de « Lambersart-Pipeau », son hebdomadaire de propagande, il attaque bille en tête .
Et je reste effrontément placide.

Que dit-il ? Mes amis et moi, sommes incohérents .!

Nous proposons plus de dépenses et « simultanément nous demandons de baisser les impôts »,dit-il . Bien vu ! Sauf qu'il y a un petit mensonge à la clé ! Un de plus, diront les méchants . Notre maire, super-gestionnaire oublie de mentionner que nous proposons plus de dépenses là où elles sont nécessaires (les jeunes ou l'entretien du patrimoine, par exemple) et moins là où elles sont futiles , inutiles ou exagérées (les frais de propagande et les frais de restaurant ,par exemple) . Pas étonnant dans ces conditions que Sébastien Leprêtre le maire de La Madeleine donne une leçon à son voisin en écrivant « Si M. Daubresse souhaite bénéficier de conseils en matière de baisse d'impôts et d'économies budgétaires, je me tiens à sa disposition » . Oh que ça doit faire mal à la prétention !

Deuxième aigreur : je bénéficie d'une double indemnité à la MEL (Métropole européenne de Lille)

Serais-je un cumulard ? Venant d'un expert en la matière, je devrais me sentir touché. Eh bien,non. Avoir une fonction dans une intercommunalité prolongement direct de la commune n'est pas un tort,bien au contraire. Il en irait autrement si je m'étais présenté à l'élection départementale ou à toute autre élection ...suivez mon regard. Je ne suis pas un professionnel de la politique ! En outre ma fonction de conseiller municipal est bénévole. Je n'ai ni voiture de luxe ,ni chauffeur, ni photographe,ni frais de restaurant à faire supporter aux Lambersartois. Et pan sur le bec !

Troisième venin : « Lambersart,le cœur en plus ! » lancerait la rumeur d'une suppression des plats préparés sur place au Clos du Bourg et aux Charmettes. Rumeur ? Non, la question a bien été abordée au Centre Communal d'Action Sociale, par le maire lui-même ! Aujourd 'hui, dans « Lambersart-Pipeau » il écrit que « rien n'est décidé ». Ce qui prouve bien qu'il avait envisagé la chose ! Et que « Lambersart,le cœur en plus ! » a eu raison d'informer et de s'y opposer.

Vert de rage notre maire quand on le prend en flagrant délit de mensonge !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article